Istanbul organisait ce dimanche sa 13e pride, mais le défilé a très vite dégénéré. Selon l’AFP, lorsque les manifestant.e.s ont scandé des slogans dénonçant «le fascisme» du président Erdogan, la police a chargé la foule. Canons à eau, gaz lacrymogènes et balles en caoutchouc ont été utilisés contre les participant.e.s à la marche.

https://twitter.com/muratdemircim/status/615163608738189312

«Nous voulions simplement marcher. Cela fait des années que nous marchons ici en paix. nous n’avons ni pierre ni arme, nous voulons juste marcher, a un jeune militant LGBT à l’AFP.  Et maintenant ils tirent du gaz sur nous en toute impunité»

Selon les organisateurs/trices de la Pride, le défilé aurait soudain été interdit en raison du Ramadan.

À lire sur Libération [fr] et Hurriyet [en].

Lire aussi:
Place Taksim: là où (re)fleurit le rose
Turquie: Des candidat.e.s LGBT aux élections législatives