Ce samedi 27 juin, un grand soleil est venu effacer le souvenir humide de la Marche des fiertés de l’an dernier… sans pour autant faire oublier aux militant.e.s LGBT que l’égalité des droits est encore à conquérir en dépit de la victoire qu’a représenté il y a deux ans, l’ouverture du mariage et de l’adoption pour tous les couples. Pour Clémence Zamora-Cruz, la marche est encore «un combat politique»: «On le voit avec les discours, assure la porte-parole co-déléguée chargée des questions trans’ à l’Inter-LGBT, on est toujours en train de réclamer des droits, en ce qui concerne la PMA, le changement d’état civil pour les personnes trans’.» Au micro de Yagg, la sénatrice EELV Esther Benbassa, présente dans le carré de tête, a aussi ajouté à la liste de ces revendications «la reconnaissance des enfants né.e.s par GPA à l’étranger, et puis également l’aide à tou.t.e.s les réfugié.e.s et y compris les réfugié.e.s LGBT.»

Dans le carré de tête qui a ouvert cette Marche des fiertés à proximité du Jardin du Luxembourg, plusieurs politiques se sont pressé.e.s aux côtés des responsables associatifs/ves et militant.e.s pour tenir la banderole marquée du mot d’ordre «Multiples et indivisibles» (qui a remplacé le polémique «Nos luttes vous émancipent» initialement choisi): fidèle à ce rendez-vous annuel, la Maire de Paris Anne Hidalgo était présente, ainsi que le président du conseil régional d’Ile de France Jean-Paul Huchon, mais aussi le conseiller régional Jean-Luc Romero, la conseillère de Paris et avocate Caroline Mécary, la conseillère de Paris et secrétaire nationale du Parti de Gauche Danielle Simonnet, ou encore la secrétaire nationale d’Europe Écologie Les Verts Emmanuelle Cosse. Enfin, la marraine de cette année était elle aussi aux côtés des militant.e.s, l’humoriste et comédienne Bérengère Krief.

Si le lecteur ne s’affiche pas, cliquez sur Marche des fiertés 2015: le reportage

Pour la première fois, une Pride de nuit a été organisée à la veille de la Marche des fiertés, avec pour objectif de renouer avec la dimension politique et militante de l’événement. Découvrez notre reportage-photo.

Voir aussi la Marche des fiertés en photos.