La Suisse participe à sa première Coupe du Monde. Et si elle s’est qualifiée, c’est en grande partie grâce à Ramona Bachmann. Laquelle aura marqué cette Coupe du Monde par ses résultats (elle a marqué trois des dix buts qu’a encaissé l’Équateur face à la Suisse), mais aussi par son coming-out.

«Que Camille soit là veut dire beaucoup pour moi», a déclaré la footballeuse de 24 ans au SonntagsBlick. Ce qui conduit Le Matin à titrer: «Si Ramona Bachmann flambe, c’est grâce à Camille».

Dans l’entretien, la footballeuse se réjouit de la présence de sa compagne et de sa famille, expliquant que celui lui fait du bien de pouvoir parler à des personnes extérieures à l’équipe. Elle raconte que Camille et elle sont allées se promener en bateau et qu’elle est heureuse de réussir à passer du temps avec elle. En couple depuis un bientôt un an, les deux femmes vivent dans deux pays différents, l’une en Suisse, l’autre en Suède (Ramona joue au FC Rosengard depuis 2012). «Notre relation à longue distance fonctionne très bien. C’est plus difficile pour moi de faire des aller-retours en Suisse à cause des matches, ce n’est possible que lorsque j’ai plusieurs jours de repos d’affilée, ce qui est rare. C’est donc elle qui vient le plus souvent en Suède.» Camille est étudiante, avec un emploi du temps plus facile à gérer, explique Ramona, qui précise qu’elles partagent le coût des déplacements.

La footballeuse compare également la façon dont est vu son couple selon qu’elle se trouve en Suisse ou en Suède. «En Suède, il est tout à fait normal de demander “Est-ce que vous avez une petite amie ou un petit ami?” En Suisse, c’est accepté, mais pas encore autant qu’en Suède. Quand je marche main dans la main avec Camille, les gens se retournent en Suisse. Cela n’arrive pas en Suède, ni ici au Canada.»

Via 360°.