Ruby Rose affirmait il y a quelques jours que la saison 3 d’Orange Is The New Black était la plus sexy à ce jour et ça se confirme. Dès le premier épisode (Yagg en a vu six sur les 14 que compte la saison, diffusée dès aujourd’hui à partir de 9h01 sur Netflix), on retrouve Piper (Taylor Schilling), Taystee (Danielle Brooks), Poussey (Samira Wiley), Sophia (Laverne Cox), Big Boo (Lea DeLaria) ou encore Pennsatucky (Taryn Manning). Alex est de retour, un peu amochée mais toujours aussi caliente. Souvenez-vous, en fin de saison 2, Piper la dénonçait, officiellement pour la protéger – on apprend assez rapidement qu’elle avait aussi une autre motivation moins altruiste… Parmi les autres événements marquants de la saison 2, l’agression de Red, qui découvre que, pendant son absence, tout ne s’est pas passé exactement comme on le lui a dit, et la disparition de Vee (Lorraine Toussaint), qui laisse ses fidèles, Suzanne en tête, complètement larguées.

À tous ces chamboulements s’ajoutent la privatisation de la prison, le mécontentement des gardes qui craignent pour leur emploi, une nouvelle activité professionnelle pour Piper et d’autres. L’arrivée de Ruby Rose au casting vient encore pimenter les choses: Stella Carlin s’annonce charmeuse, sûre d’elle et arrogante comme on aime, juste ce qu’il faut pour semer le trouble entre Piper et Alex.

Comme ses personnages, la série a mûri. La première saison nous avait pris.e.s par surprise. La noirceur de la suivante nous avait déconcerté.e.s – mais pas déçu.e.s. Avec cette troisième saison, Orange Is The New Black semble avoir trouvé son équilibre entre répliques cinglantes, situations rocambolesques, gay attitude au max et gravité. Et puis de temps en temps le cynisme et l’humour laissent place à des scènes plus délicates, plus sensibles, par exemple entre Big Boo et son père, dans l’un des fameux flashbacks, où l’on en découvre plus sur son combat pour être elle-même. Ou ce moment, dans le premier épisode, où Big Boo, encore elle, réconforte Pensatucky, en plein blues de la fête des mères. Entre les deux nait une surprenante amitié.

Ce sont ces petites scènes, souvent inattendues, qui font envisager une longue, très longue vie à Orange Is The New Black, dont une quatrième saison a déjà été confirmée.

Si le lecteur ne s’affiche pas, cliquez sur Orange is the New Black

Nos derniers articles sur Orange Is The New Black.