Un nouveau Tumblr participatif vient d’être lancé: son petit nom: Lesbeton, et son objectif: dénoncer le harcèlement de rue que subissent les lesbiennes et les bisexuelles. Le blog regroupe des photos de personnes ayant subi des agressions verbales dans l’espace public en raison de leur orientation sexuelle. Du «Tu es trop belle pour être lesbienne» au «C’est qui l’homme dans le couple?», l’ensemble constitue un violent concentré d’homophobie et de sexisme. Pour apporter sa contribution, rien de plus simple: se faire prendre en photo, de préférence dans l’espace public, avec à la main la petite phrase dont on a fait l’objet.

«Les remarques qu’on peut te faire, ce n’est que la partie émergée de l’iceberg, assure la créatrice du Lesbeton, il ne faut pas oublier: les coups de klaxon, les voitures qui ralentissent et dont les vitres s’abaissent, les lourds qui te suivent, les regards insistants, et j’en passe. Il fallait que quelque chose de positif émerge de toutes ces choses négatives: Lesbeton est né!»

Début mars, SOS homophobie a dévoilé les résultats de son enquête sur la lesbophobie. Les résultats inquiétants montrent que c’est justement dans l’espace public que les lesbiennes et les bisexuelles sont les plus touchées par des réflexions, des insultes, voire des menaces et des agressions physiques. En conséquence, elles évitent certains lieux et limitent les démonstrations d’affection lorsqu’elles sont en couple. SOS homophobie pointe ainsi un cercle vicieux: plus elles sont visibles dans la société, plus les femmes en couple avec d’autres femmes sont exposées à la lesbophobie… et tendent donc à mettre en place des stratégies pour s’invisibiliser.