Selon Reuters, quelques douzaines de néo-nazis ont tenté d’attaquer la gay pride de Kiev en Ukraine, hier. 25 à 30 personnes ont été arrêtées et 5 policiers ont été blessés dans les échauffourées.

Les militant.e.s LGBT et leurs ami.e.s étaient environ 150. Aucun blessé n’est à déplorer de leur côté. En raison du risque d’attaques des néo-nazis, le maire de la ville avait demandé à la communauté LGBT de renoncer à la gay pride. Le président Porochenko avait apporté son soutien à la marche, affirmant qu’y participer était un « droit constitutionnel ».

C’était seulement la deuxième marche LGBT en Ukraine. La précédente date de 2013. Celle de 2014 avait été annulée.

Ci-dessous, un reportage

Ci-dessous, la marche côté manifestants:

via Towleroad