Derrière le boute-en-train, la distributrice de «passes-caviar», une femme sensible et émouvante. Dans l’un des innombrables portraits consacrés aux 23 – les 23 joueuses américaines sélectionnées pour ce Mondial –, Megan Rapinoe se raconte. Le mantra est tout simple: être soi-même est la chose la plus importante, explique la joueuse ouvertement lesbienne, que l’on voit peindre ou jouer de la guitare avec sa girlfriend, la musicienne Sera Cahoone.

Si lecteur ne s’affiche pas, cliquez sur Megan Rapinoe: ‘Being yourself is the most important thing’
Cet article est extrait de la chronique Terrains de Jeux du 4 juin à lire en intégralité ici: Terrains de Jeux: Caitlyn Jenner honorée, Abby Wambach en route pour la gloire, Ian Thorpe en mode nostalgie