Sur le modèle des testing de SOS Racisme à l’entrée des boites de nuit, Aides a voulu tester l’attitude des dentistes et des gynécologues envers les personnes séropositives. Le résultat est effrayant, en particulier en ce qui concerne les dentistes, puisque un.e dentiste sur trois (sur 440 contacté.e.s) refuse de traiter les personnes séropositives.

Les refus sont nettement moins nombreux auprès des gynécologues (4,3%).

Si le lecteur ne s’affiche pas, cliquez sur Des séropositifs refusés chez le dentiste selon un testing d’Aides

À lire sur le site du Parisien.