«Ensemble, nous sommes plus nombreux, plus forts, plus fiers». Mardi 2 juin, réunies à l’hôtel Pullman, un établissement friendly et partenaire de la Lesbian & Gay Pride (LGP) Montpellier Languedoc-Roussillon, les associations organisatrices des marches des fiertés de la capitale languedocienne – la LGP – et de Montréal – Fierté Montréal – ont signé un serment de jumelage afin d’unir leurs voix et leurs forces.

«Acte de coopération» inédit pour des associations LGBT à l’échelle internationale, cette collaboration associative renforcée, pour Vincent Boileau-Autin, président de la LGP Montpellier, a pour objectif de «créer de la solidarité internationale entre des structures organisatrices de pride pour aller plus loin qu’un simple partenariat» et de favoriser les échanges culturels et militants, afin par exemple de défendre le français dans les instances internationales. «Fierté Montréal a une expertise plus importante et un savoir-faire militant à prendre en compte, souligne Vincent Boileau-Autin. En ce qui concerne les modes de financement, culturellement, eux n’ont pas de mal à dire qu’ils vont développer du business pour développer leurs actions bénévoles. En France, les association ont peu de moyens et on a trop souvent le réflexe de dire qu’on ne va pas se développer économiquement».

EFFECTIF POUR LES PRIDE DE 2016
Les engagements entre les deux associations signés, le serment de jumelage sera désormais effectif pour les prides de 2016. Car l’objectif est aussi de faciliter les transferts entre les Languedocien.ne.s qui voudraient se rendre à la marche montréalaise et vice-versa. «On est vraiment dans un esprit coopératif et de solidarité», précise le président de la LGP Montpellier. En octobre 2016, le chef-lieu de l’Hérault doit également accueillir, pour sept jours, plus de 400 organisateurs/trices de prides dans le monde entier, pour discuter des droits LGBT et de solidarité entre les tissus associatifs.

Mais en attendant 2016, Montpellier, qui fêtait sa 20e marche l’an passé, défilera le 11 juillet prochain à 18h à partir du Peyrou. La LGP, qui organise la marche a, elle, été reconnue association d’intérêt général le 17 mai dernier. «Cela montre bien que nos combats profitent à tout le monde», confiait à Yagg le premier marié de France.