«C’est pourtant simple, quand une personne annonce qu’elle se définit d’un genre, il suffit de le respecter et d’employer le pronom adéquat.» Malgré ce petit rappel salutaire, difficile de dire le contraire: parler (correctement) des personnes trans’ n’est pas encore entré totalement dans les esprits. Et la couverture médiatique du coming-out trans’ (notamment par l’agence de presse américaine The Associated Press) de Caitlyn Jenner le démontre encore ces jours-ci, observe ce mardi 2 juin Le HuffPost.

Le site d’informations dresse d’ailleurs une petite liste des travers relevés dans la presse par-ci, par-là: utilisation du mauvais pronom ou prénom, obsession pour le «changement de sexe», confusion entre orientation sexuelle et identité de genre, etc. Travers dont l’Association des journalistes LGBT se faisait déjà l’écho au moment de la publication de son kit «informer sans discriminer», document ressource sur les bonnes pratiques, consultable en ligne.

À lire sur Le HuffPost.