France, Société | 01.06.2015 - 17 h 42 | 34 COMMENTAIRES
  • affiche
  • L214 Ethique et Animaux
  • la manif pour tous
  • Manif Pour Tous
  • plagiat

Contre la GPA, la «Manif pour tous» détourne une affiche des défenseurs des animaux

Publié par
Diffusée le week-end du 30 et 31 mai dans le métro parisien, la campagne d'affichage de l'association vegan L214 Ethique et Animaux avait pour but de dénoncer la séparation des vaches laitières et de leurs veaux à la naissance.

À gauche l'affiche de l'association L214, à droite celle de la «Manif pour tous» - Photo : L214

«Son rêve pour la fête des mères: voir grandir son bébé». Ce slogan choc, vous l’avez peut-être croisé les 30 et 31 mai – week-end de la fête des mères - dans le métro parisien. Apposé sur une affiche représentant une vache laitière de l’association de défense des animaux L214 Ethique et animaux – qui milite pour le bien-être animal et le végétarisme –, il dénonce notamment «la séparation des vaches et de leurs veaux, une réalité déchirante mais indissociable de la production laitière».

LA CAMPAGNE DÉTOURNÉE CONTRE LA GPA
Une campagne à peine lancée donc, mais déjà détournée. «Son rêve pour la fête des Mères c'est de voir grandir son bébé. Mais avec la GPA [gestation pour autrui, ndlr] cela n'arrivera pas», écrit ce lundi 1er juin sur Twitter la «Manif pour tous», avec le mot-dièse #NoGPA. «Mais cela n'arrivera pas. La GPA est un contrat en vue de la conception et de l'abandon d'un enfant. Certains pays ont créé de véritables filières qui asservissent les femmes en leur imposant des obligations inhumaines. C'est un esclavage moderne», poursuivent les anti-égalité des droits en croisade contre cette technique de procréation assistée, à ce jour, toujours interdite en France et qui n'a pas la faveur du gouvernement.

Interpelée par ce détournement qui frôle le plagiat, l'association L214 Ethique et Animaux a taclé les anti-égalité des droits sur Twitter en soulevant «une comparaison plus que douteuse».

Elle a par la suite reçu le soutien de nombreux utilisateurs/trices de Twitter qui dénoncent également le plagiat et ironisent sur le manque d'imagination des opposant.e.s à l'ouverture du mariage et de l'adoption aux couples homos.

Mais la «Manif pour tous» a vraisemblablement le goût de la récidive. En mai 2013, comme le rapportaient l'Humanité et Libération à l'époque, les anti-mariage pour tous avaient mots pour mots copié une affiche du Front de gauche, qui annonçait un rassemblement en faveur d'une VIe République, pour annoncer de leurs côtés une manifestation contre l'ouverture du mariage aux gays et aux lesbiennes. «Apres l'homophobie, voici donc le plagiat. Quel triste exemple pour la jeunesse de notre pays que ce mouvement prétendait pourtant défendre», s'était alors indigné le Parti communiste français (PCF) dans un communiqué.

Print This Post
Photo du profil de Florian Bardou
Publié par
Journaliste Yagg. Observe les gauches, les mouvements sociaux et les Amériques. Musique & chocolatine.
Autres articles | Profil | Compte Twitter
 
LES réactions (34)
  • Par vinzo2 01 Juin 2015 - 18 H 15
    Photo du profil de vinzo2

    Je passe sur la comparaison douteuse de LMPT qui décidément ne sais plus quoi faire pour faire parler d’elle…
    l’étape suivante c’est quoi? Comparer l’avortement aux poussins mâles passés au broyeurs dans les écloseries qui produisent des poules pondeuses?

    Je découvre le combat mené par L214 Ethique et Animaux.
    Combat que je trouve juste mais trop partisan, la lute pour le respect des animaux d’élevage ne peut pas se faire uniquement sous l’angle de la non consommation de viande et des produits dérivés des animaux.
    C’est comme si pour luter contre les accidents de la route on interdisait les voitures!

    Signaler ce commentaire

     
  • Par akihito 01 Juin 2015 - 18 H 53
    Photo du profil de

    Et bien allez sur le facebook de la manif pour tous , cliquez sur photos vous tomberez sur une multitudes de dessins caricatures homophobes et xénophobes anti musulmans. Ils s’en donnent à coeur joie sans vergogne. Des comme ça il y en a aussi des tonnes .

    Signaler ce commentaire

     
  • Par buteo 01 Juin 2015 - 19 H 29
    Photo du profil de buteo

    @ vinzo2 – Non, ce n’est pas pareil. La viande et les autres produits animaux ne sont pas les accidents d’une activité. Ce sont leurs buts mêmes. Les milliards d’animaux que l’on fait naitre chaque année pour l’élevage sont destinés à l’abattoir. Et le respect envers des individus sensibles – qu’ils soient humains ou non humains, s’accordent mal avec le fait de les (faire) tuer pour les manger.

    Signaler ce commentaire

     
    • Par vinzo2 01 Juin 2015 - 20 H 58
      Photo du profil de vinzo2

      @marceline (aka la buse variable ???)
      Ce n’est pas le fait de tuer des animaux qui me choque, ce qui me dérange se sont les conditions d’élevage, de transport et d’abattage.

      Signaler ce commentaire

       
    • Par Largo 01 Juin 2015 - 22 H 10
      Photo du profil de Largo

      @Vinzo2 : Bah, le problème, c’est justement que ça ne vous choque pas.

      Signaler ce commentaire

       
    • Par vinzo2 01 Juin 2015 - 22 H 37
      Photo du profil de vinzo2

      Pourquoi ça serait un problème ?
      Je conçoit tout a fait que certains choisissent de ne plus manger de viande.
      Mais en ce qui me concerne, sans en être super fan, je continue à en manger et j’y prend du plaisir.

      Signaler ce commentaire

       
    • Par Blue Seb 02 Juin 2015 - 4 H 16
      Photo du profil de

      @marceline :
      Il me semble que la comparaison de @Vinzo2 est juste, dans la mesure où il précise que ce sont les conditions dans lesquelles ces animaux sont tués qui lui posent problème, et non le fait qu’ils le soient. Dans ce cas, il a raison : l’argumentaire pour la défense des animaux qui ne se placerait que du côté du végétarisme ferait la même erreur qu’une campagne contre les accidents de la route qui voudrait interdire la voiture.
      En l’occurrence l’être humain étant omnivore biologiquement, il me paraît étrange de vouloir le couper de la chaîne alimentaire selon l’argument que nous aurions évolué et que nous ne serions plus en besoin de protéines animales comme avant. Plus une alimentation est variée, meilleure elle est pour la santé, ce qui présuppose en effet de ne pas manger de viande à tous les repas (absolument pas nécessaire au vu de nos modes de vie, et même dangereux pour la santé et très mauvais pour l’environnement), mais ne signifie pas de retirer toute protéine animale de l’alimentation. Que certains végétariens le fassent, et qu’ils se portent extrêmement bien, sans aucun doute (j’en connais), mais je connaissais aussi quelqu’un qui ne se lavait jamais les dents et qui n’a jamais eu de carie !! Et pourtant… Certains organismes fixent très difficilement les protéines végétales (les protéines animales se fixent beaucoup mieux), et la compensation par celles-là n’est pas suffisante.

      En outre, ne nous leurrons pas, si la défense des animaux passe avant tout par essayer de persuader les gens de ne plus en manger, c’est autant de moyens qui ne seront pas consacrés à lutter pour l’amélioration de leurs conditions d’élevage, et c’est en réalité condamner des millions d’animaux à une mort atroce. La solution est, comme toujours, de développer l’arsenal des peines vis-à-vis des contrevenants aux lois exigeant certaines conditions dans lesquelles les animaux peuvent être tués en réduisant leur souffrance au maximum autant que faire se peut…
      J’ajouterai qu’il est pour moi contradictoire de vouloir à la fois placer l’être humain sur un piédestal en le déifiant (il n’y a plus de nature, nous ne sommes que le pur produit de notre volonté) et ce faisant en lui accordant la possibilité de se « dénaturer » (à prendre au pied de la lettre), puisqu’il ne serait plus omnivore mais végétarien, tout en le mettant sur le même plan que toutes les autres espèces (les végétariens sont le plus souvent antispécistes), alors même que nous n’entendons pas ces mêmes végétariens essayer de persuader les lions qu’ils seraient plus sensibles en ne mangeant plus de protéines animales. La Nature précisément nous a placés dans des situations inégalitaires (ce qui vaut aussi au sein de l’espèce humaine, me dira-t-on…).
      Il faudrait aussi réfléchir à des études projectives sur les effets à long terme d’une alimentation intégralement végétarienne de la part de l’espèce humaine, tant sur le plan environnemental que biologique. Ce type d’études a été extrêmement peu mené, et nous avons surtout des études montrant l’impact négatif à n’en point douter de la surconsommation incontestable de protéines animales aujourd’hui dans le monde occidental…

      Signaler ce commentaire

       
    • Par vinzo2 02 Juin 2015 - 6 H 53
      Photo du profil de vinzo2

      +1 @blueseb
      Je suis à peu près d’accord avec les arguments que tu avances.
      Pour ce qui est de l’impact environnemental d’une alimentation intégralement végétarienne, c’est vrai que la question se pose.
      Je ne pense pas que la surface des terres cultivées augmenterait de manière significative dans la mesure où beaucoup de céréales sont actuellement cultivés pour l’alimentation animale.
      Soit dit en passant le « gaspillage » des terres agricoles (qui pourraient soit servir à cultiver des végétaux pour l’alimentation humaine soit retourner à l’état de milieux naturels) est surtout le fait des cultures « industrielles », comme les celles servant à fabriquer les bio carburant ou les composés pas super utiles pour l’agro alimentaire (le maïs qui sert à fabriquer le sirop de glucose par exemple).
      Dans certaines régions d’élevage, il y aurait perte de biodiversité avec la disparition des prairies naturelles et de toute l’abondance d’insectes liés aux bovins (et donc moins ne nourriture pour l’avifaune).

      Signaler ce commentaire

       
    • Par buteo 02 Juin 2015 - 12 H 33
      Photo du profil de buteo

      @ Blue Seb
      (au fait, il n’y a que moi qui vois que mon pseudo est « buteo » et pas « marceline » ?)
      Non, la comparaison n’est pas valable. Les maltraitances et tortures que l’on fait subir aux animaux élevés pour notre consommation ne sont pas des accidents. Elles résultent d’une discrimination telle que l’on considère, en premier lieu, qu’il est acceptable de faire naître des individus pour les tuer et les manger – ou pour les user jusqu’à la corde pour le lait et les oeufs, et puis les tuer. Or, quand on méprise des individus à ce point, il n’y a rien d’accidentel dans le fait de les traiter avec brutalité. Ce n’est jamais que de la viande et du cuir en devenir. L’enfermement, les mutilations (sans anesthésie), l’enlèvement des petits, les inséminations forcées ne sont pas des risques, ni des accidents : c’est comme ça que fonctionne l’élevage.

      L’humain est omnivore, il peut donc manger de tout, donc des animaux . Il peut donc aussi manger de l’humain, ça ne veut pas dire qu’il doive le faire, même de temps en temps. On peut manger de la viande et avoir une nourriture déséquilibrée, il me semble même que c’est plutôt courant. Et on peut avoir une alimentation totalement végétale, diversifiée et bénéfique pour la santé. (Bizarrement, les mauvais effets que peut avoir la consommation de viande sur la santé et les effets bénéfiques du régime végétarien qui commencent à être très documentés et vulgarisés n’incitent pas tant que ça les gens à devenir végétarien.) C’est parce que problème principal ne se situe vraiment pas là : la question est de savoir si on veut ou pas modifier ses habitudes et questionner ses privilèges pour éviter de nuire aux animaux non humains.

      La seule incitation au végétalisme n’est certainement pas suffisante. Et justement, l’association L214 (qui a fait cette campagne d’affichage) se bat sur tous les fronts, elle promeut le végétalisme, lutte pour l’abolition de l’élevage, initie ou participe à des débats sur la question animale, mais aussi elle engage des actions en justice, incite des supermarchés et des restaurants à abandonner des produits issus d’animaux élevés dans les pires conditions (oeufs de poules en cage), etc. Cela dit, si la seule incitation au végétalisme-véganisme est insuffisante, travailler uniquement à diminuer les souffrances des animaux « d’élevage » l’est aussi. Car les choses ne pourront s’améliorer de façon significative pour les animaux que via un changement profond de société.

      Il me semble que s’il y a déification de l’humain, elle se situe plutôt dans le fait de s’arroger le droit de faire naître et de faire mourir des individus, considérés comme inférieurs, et de les traiter comme on l’entend.
      Par ailleurs, je trouve toujours étonnant que l’on puisse voir dans le végétarisme/végétalisme une « dénaturation », mais pas dans le fait d’acheter sa nourriture dans un magasin, sous cellophane, déshydratée ou en conserve, plutôt que d’aller chasser ou faire la cueillette, de conduire une voiture, de se faire vacciner au lieu d’affronter « naturellement » les risques de maladie ou de prendre la pilule au lieu d’enfanter naturellement à la chaîne, ou de passer sa vie assis devant un ordinateur, ou l’oreille collée à un téléphone, etc. Ensuite, battre, violer, tuer d’autres humains cela fait aussi partie de la nature humaine. On est malgré tout nombreux à s’accorder sur le fait que ce ne sont pas de bonnes choses.

      Signaler ce commentaire

       
    • Par SG70 02 Juin 2015 - 16 H 07
      Photo du profil de SG70

      @marceline (aka buteo)
      Enfin un sujet intéressant, une douce parenthésé par rapport à la GPA ou le débat est mort né.
      .
      "Et le respect envers des individus sensibles – qu’ils soient humains ou non humains, s’accordent mal avec le fait de les (faire) tuer pour les manger."
      Avec mon époux nous n’achetons quasiment plus de viande (on en mange trois fois par mois à la louche et en petit quantité (ie un blanc de poulet ca fait 2 plats !) et quand on en achète c’est obligatoirement bio et dans des élevage un minimum respectueux (ie "libre parcours" – pour info "élevés en plein air" est loin d’être aussi respectueux que ne le veut le libellé), reste que même ainsi on ne contrôle pas l’abattage qui est en générale une filière commune pour tous les animaux, comprendre atroce….
      On privilégie l’élevage perso, on à des poules et quelques lapins et c’est ce qui me pousse à dire que oui on peut respecter ses animaux (mes poules et lapins sont en liberté sur plus de 7000 m² de terrain entre les pattes des chevaux) et néanmoins les tuer pour les manger.
      "ou pour les user jusqu’à la corde pour le lait et les oeufs, et puis les tuer."
      On ne tue pas nos poules pondeuse, elles ont droit à une retraite 😀 (qui finis parfois dans l’estomac d’une belette ou d’un renard… pareil on ne piège pas les prédateurs, il y a des clôtures électrique et d’autres méthode pour gérer la cohabitation et si ça arrive ben ça arrive…
      .
      Summum de l’horreur quand on a des amis qui viennent manger chez nous avec des enfants en age de comprendre sans être traumatisé (et avec l’accord des parents qui est jusqu’à présent systématique) on leur expliquer que les mignons poussins du mois seront dans leurs assiettes 6 mois plus tard.
      En fait le problème c’est aussi la force du packaging, le "scandal" de l’animateur Danois qui tue un lapin en direct est un parfait exemple bien des gens veulent le lyncher aujourd’hui mais son geste à démontré à la perfection l’hypocrisie de notre système alimentaire et la pour le coup on pourrait rejoindre la GPA avec l’hypocrisie des anti qui crient à l’exploitation humaine …
      .
      Mais bon le constat c’est quand même que faire son propre élevage c’est du boulot c’est aléatoire et ça prends de la place et en aucun cas cela ne permettrait de manger du steak midi et soir, le fait est que l’on mange trop de viande dans nos pays développés, et le bio c’est 2 fois plus chère, nous on a fait notre choix (mais on l’a fait aussi quand on a plaqué nos tafs hyper bien payés en ville pour aller s’enterrer dan un bled paumé de la campagne profonde).
      .
      PS
      "au fait, il n’y a que moi qui vois que mon pseudo est « buteo » et pas « marceline » ?"
      Sur yagg il y a deux chose, ton pseudo en l’occurrence buteo et ton "tag" (for lack of a better term) en l’occurrence marceline, un @buteo ne lève pas forcément de notification (en tout cas c’était le cas à une époque, peut-être que depuis cela fonction)

      Signaler ce commentaire

       
    • Par buteo 03 Juin 2015 - 12 H 58
      Photo du profil de buteo

      @SG70
      Merci pour l’explication pseudo/tag

      Je lis que vous accordez aux lapins et aux poules un certain espace plutôt que de les enfermer dans des cages ou des enclos minuscules. Mais le respect envers un animal (humain ou non ) c’est autre chose. C’est prendre en considération ses intérêts dont celui, fondamental, de rester en vie. Or, cet intérêt vous le sacrifiez pour celui, tout sauf fondamental, de manger quelque chose dont vous n’avez pas besoin.

      Signaler ce commentaire

       
  • Par SG70 01 Juin 2015 - 19 H 52
    Photo du profil de SG70

    On attends la réaction extasiée des philosophe autoproclamés de yagg qui trouveront cette campagne pertinente et très au point…

    Signaler ce commentaire

     
  • Par yaki 01 Juin 2015 - 21 H 20
    Photo du profil de yaki

    Etrange cette comparaison de la femme avec une vache laitière… Vision égalitaire de la femme, « simple » animal, et de l’homme, élu de dieu ?
    Les mêmes qui parlent d’asservissement de la femme et qui font faire leur T-shirt par des enfants chinois …

    Signaler ce commentaire

     
  • Par mart64 01 Juin 2015 - 22 H 17
    Photo du profil de mart64

    Imaginer une vache rêver de la fête des mères, fallait oser quand même…Les 2 campagnes aussi affligeantes l’une que l’autres, se discréditent d’elles mêmes.
    Allô docteur ? C’est la Noiraude…
    http://www.dailymotion.com/video/x1d1ja_allo-docteur-c-est-la-noiraude_fun

    Signaler ce commentaire

     
  • Par vistemboire 01 Juin 2015 - 22 H 32
    Photo du profil de

    J’aime bien les vaches. Des animaux très sympathiques.

    Signaler ce commentaire

     
    • Par Chris 01 Juin 2015 - 23 H 32
      Photo du profil de

      @vistemboire, et les peaux de vache ?

      Signaler ce commentaire

       
    • Par vistemboire 02 Juin 2015 - 0 H 20
      Photo du profil de

      @cgb86
      Merci de me permettre de souligner, pour ceux qui n’auraient pas compris, que mon commentaire était une prosopopée humoristique.
      Pour ceux qui seraient vraiment bouchés à l’émeri, une innocente blaguounette qui met en relation un aspect du sujet de l’article et mon avatar.
      Concernant les peaux de vache, je ne sais pas. Est-ce une allusion imagée ou littérale ? Dans le dernier cas, je ne vois pas bien le rapport avec l’aimable profession de cordonnier quand bien même je n’ai pas pour habitude de fréquenter des va-nu-pieds intellectuels.

      Signaler ce commentaire

       
    • Par Chris 02 Juin 2015 - 17 H 04
      Photo du profil de

      @vistemboire, Une prosopopée humoristique d’accord. Meuuuh pour le reste…

      Signaler ce commentaire

       
  • Par azur7000 02 Juin 2015 - 13 H 47
    Photo du profil de

    Je trouve que comparer des vaches avec des femmes s’est complètement délirants… Comme la manif pour tous (les cons) d’ailleurs.

    Signaler ce commentaire

     
  • Vous devez être connecté pour poster un commentaire.