Une grand-mère allemande s’est fait débaptiser pour défendre son petits-fils gay et son compagnon. La lettre d’apostasie de la femme de 84 ans a été publiée par un de ses petits-enfants sur Facebook, et est devenue virale. La sortie de l’Église protestante de la femme a été motivée par une interview après un service dominical dans laquelle un pasteur a expliqué pourquoi l’homosexualité est un péché qui va à l’encontre de contre la volonté de Dieu et qu’elle doit être guérie.

lettre grand mere allemagne

Les médias sociaux en Allemagne, en particulier Facebook, ont trouvé une nouvelle héroïne. La colère et l’indignation de la vieille dame, suscitées par les déclarations télévisées anti-gay d’un pasteur d’une ville voisine à la sienne, l’ont conduite à quitter l’Église protestante. La dame de 84 ans est la grand-mère de d’un homme homosexuel, et n’a pas accepté qu’un représentant de sa religion ait défini l’orientation sexuelle de son petit-fils comme un péché contre la volonté de Dieu. La femme, sur les conseils d’un de ses petits-enfants, comme le rapporte Spiegel Online, a écrit une lettre offusquée, dans laquelle elle dénonce la proposition de guérir les gays comme totalement irresponsable. Selon elle, des déclarations similaires pourraient conduire des enfants plus jeunes sur un chemin très dangereux et provoquer des sentiments d’insécurité. La lettre énonce les raisons pour lesquelles la dame abandonne l’Église protestante, et la photo de la lettre est devenue virale. Le petit-fils de la femme l’a postée sur Facebook, un groupe LGBT, Enough is enough, l’a reprise, et elle a été partagée des milliers de fois. Toujours selon les déclarations du petit-fils au Spiegel Online, l’enthousiasme des médias sociaux a grandement réjoui la grand-mère.

À noter qu’en Allemagne, les citoyens imposables qui se réclament d’une église s’acquittent d’un impôt d’église (Kirchensteuer) qui figure sur leurs déclarations d’impôts. L’État reverse cet impôt aux autorités ecclésiastiques. Toute personne qui se fait débaptiser (abtreten) ne paye plus l’impôt d’église.

Dans cette lettre émanant du site evangelisch.de, une publication protestante, on lit que l’homosexualité n’est de fait pas un péché et ne doit pas être guérie. La lettre se termine en disant que l’Église a besoin de gens comme elle!

lettre eglise grand mere allemagne

Luc Roger

En partenariat avec Munich and Co.