À l’occasion de l’exposition Jean Paul Gaultier au Grand Palais (lire Jean Paul Gaultier, intime et grandiose), Loïc Prigent dresse le portrait du créateur ce soir, à 22h10, sur Arte. Un portrait pas comme les autres, focalisé sur sa façon de travailler: devant la caméra, Jean Paul Gaultier reconstitue ses œuvres phares de 1976 à aujourd’hui. Comme il l’a expliqué à 20 minutes, le réalisateur a construit son documentaire comme une émission de cuisine. «Jean Paul Gaultier recrée ses pièces face à la caméra, en y apportant toujours un petit changement. Il ne peut s’empêcher d’inventer.»

«Nous avons tout filmé en deux jours, un rêve! Il était parfois réticent à refaire certaines pièces. C’est normal, ajoute-t-il sur Arte Creative. Les couturiers sont tournés vers la prochaine collection, ils n’aiment pas regarder en arrière. Ce qui était marrant, c’est que quand il me montrait d’anciens vêtements, il avait toujours envie de les modifier! Le tailleur rouge qu’on voit dans le documentaire est apparu dans des proportions différentes dans son dernier défilé de janvier. (…)J’appréhendais car ce n’est pas facile de reproduire ses créations. Sa toute première pièce, le tutu, personne ne l’avait vue, les médias n’avaient pas assisté au défilé. Quand il l’a refaite, cela a été pour moi une révélation, comme s’il recréait le A de l’alphabet.»

Si le lecteur ne s’affiche pas, cliquez sur Jean Paul Gaultier travaille – bande-annonce

Si le lecteur ne s’affiche pas, cliquez sur Jean Paul Gaultier travaille – extrait

Jean Paul Gaultier travaille de Loïc Prigent, mercredi 15 avril à 22h10 sur Arte, puis sur Arte Creative et ci-dessous jusqu’à la mi-juillet.

Si le lecteur ne s’affiche pas, cliquez sur Jean Paul Gaultier travaille