L’actrice Susan Sarandon, fervente féministe, soutient actuellement la campagne Women on 20s dont le but est de faire apparaître pour la toute première fois de l’histoire des États-Unis une femme sur les billets de vingt dollars.

Dans une tribune publiée sur The Daily Beast, elle explique pourquoi cette cause est loin d’être anodine et est au contraire un enjeu d’égalité pour rappeler que l’histoire ne compte pas que de «grands hommes»:

«L’égalité est un combat que les femmes des États-Unis ont mené pendant longtemps. Le chemin a été long et semé d’embûches avec les victoires de femmes brillantes qui ont durant des décennies qui ont œuvré à repousser ce rocher en haut de la colline.»

Et dans son panthéon personnel, Susan Sarandon cite la championne de tennis Billie Jean King, l’astronaute Sally Ride et l’écrivaine féministe bell hooks. L’actrice ne manque pas de rappeler que d’autres nations ont déjà sauté le pas de la représentation des femmes sur leur monnaie: «Au moins dix pays ont déjà fait apparaître des femmes dirigeantes sur leurs billets, indique-t-elle, l’Argentine, la Suède, la Turquie, le Mexique, les Philippines, Israël et la Syrie. Et tandis que les États-Unis aiment souvent s’octroyer le mérite de propager de belles et grandes idées à travers le monde, sur ce point au moins, il est clair nous sommes à la traîne.»

Women on 20s avait proposé cent noms de femmes d’exception dans l’histoire des États-Unis pour figurer sur le fameux billet de vingt dollars. Après plusieurs votes, il n’en demeure maintenant plus que quatre: Eleanor Roosevelt, Rosa Parks, Harriet Tubman et Wilma Mankiller.

Si le lecteur ne s’affiche pas, cliquez sur Where Are the Girls on the Money?