Monde | 02.04.2015 - 14 h 48 | 43 COMMENTAIRES
  • Alecs Recher
  • Evarist Bartolo
  • GIGESC
  • helena dalli
  • identité de genre
  • iglhrc
  • ilga
  • ilga-europe
  • Intergroupe pour les droits LGBT au Parlement européen
  • intersexe
  • Joanne Cassar
  • Kurstin Sciberras Edwards
  • malte
  • marie-louise coleiro preca
  • MGRM
  • Paulo Corte-Real
  • Ruth Baldacchino
  • Transgender Europe

Identité de genre: Malte adopte à l’unanimité la loi la plus progressiste au monde

Publié par
La loi, qui autorise notamment le changement d'état civil sur simple déclaration, devrait être rapidement promulguée par la présidente de ce pays dont la religion officielle est le catholicisme.
Malte identite de genre loi

Activiste et soutiens à l'extérieur du Parlement, juste après le vote de la loi - Photo : MGRM

[mise à jour, 17 heures] Ajout des déclarations de Ruth Baldacchino, co-Secrétaire générale de l'Ilga.

La preuve que c'est possible: la loi adoptée hier, mercredi 1er avril, semble faire l'unanimité. Le Gender Identity, Gender Expression and Sex Characteristics Act (GIGESC), voté tant par la majorité que par l'opposition, vise à protéger les droits des personnes trans', intersexes et fluides, en particulier le droit à l'autodétermination de son identité:

«Tout personne citoyenne de Malte a droit à:
- la reconnaissance de son identité de genre;
- le développement libre de sa personne selon son identité de genre;
- être traitée en accord avec son identité de genre et, en particulier, être identifiée de cette façon dans les documents établissant son identité; et
- l'intégrité corporelle et l'autonomie physique.»

La loi supprime toute obligation de subir une opération de réassignation sexuelle, évaluation psychologique ou thérapie hormonale avant que les documents officiels – carte d'identité, passeport… – puissent refléter l'identité de genre d'une personne, rapporte Malta Today. Chacun.e pourra aussi décider de ne pas faire apparaitre son genre sur ces papiers en préférant être désigné.e comme «X». Pour un changement d'état civil, une simple déclaration devant notaire sera suffisante.

Le texte va plus loin: la définition des crimes de haine inclura désormais les crimes à l'encontre des personnes intersexes ou fluides, les personnes trans' mariées pourront changer d'état civil sans avoir à divorcer et une opération de réassignation sexuelle pourra faire l'objet d'un arrêt maladie. I interdit également les traitements «non-nécessaires d'un point de vue médical sur les caractéristiques sexuelles d'une personne» sans son consentement éclairé, et permet aux parents de ne pas préciser immédiatement le sexe de l'enfant lors de la naissance, ce qui devrait permettre d'éviter les mutilations dont sont souvent victimes les enfants intersexes (lire notamment le témoignage de Tony Briffa).

L'ensemble des représentant.e.s de la majorité étaient présent.e.s pour ce vote historique, à l'exception du ministre de l'Éducation Evarist Bartolo, en déplacement à l'étranger, et du ministre de Gozo, Anton Refalo, actuellement à l'hôpital, souligne Malta Today, qui précise que les bancs de l'opposition, en revanche, étaient plus clairsemés.

«En décembre 2013, j'ai eu le plaisir d'être la première ministre à assister au Forum intersexe international qui se tenait à Malte pour la première fois, a indiqué Helena Dalli, ministre des Libertés civiles. J'en suis sortie déterminée à faire évoluer la situation ici, à Malte, et je suis fière que cette loi garantisse le droit à l'intégrité corporelle et à l'autodétermination.»

Depuis l'arrivée des Travaillistes au pouvoir en 2013, Malte, dont la Constitution précise que le catholicisme est la religion officielle, ne cesse d'avancer. Il y a un an, la présidente Marie Louise Coleiro Preca signait la loi sur l'ouverture de l'union civile et de l'adoption aux couples de même sexe. Elle ne devrait pas tarder à faire de même avec ce nouveau texte.

À l'origine de ce combat, Joanne Cassar, une femme trans' qui exigeait le droit d'épouser son compagnon. La Justice maltaise a estimé qu'elle n'était pas légalement femme, bien qu'elle ait obtenu son changement d'état civil. En 2013, le nouveau gouvernement lui a présenté des excuses, et la loi sur l'union civile s'est accompagnée d'un texte interdisant les discriminations fondées sur l'identité de genre. Joanne Cassar a épousé Kurstin Sciberras Edwards mardi 31 mars.

UNE LOI QUI DOIT SERVIR DE «RÉFÉRENCE»
«Dire que cette loi est une étape importante et révolutionnaire pour les droits humains est presque un euphémisme, a commenté Paulo Côrte-Real, co-président de l'ILGA-Europe, dans un communiqué. Elle doit servir de référence et d'inspiration aux autres pays européens qui doivent améliorer leurs critères d'égalité LGBTI. Cette loi est une lueur d'espoir.»

«Nous sommes enchanté.e.s des objectifs respectueux, complets et néanmoins concrets de cette nouvelle loi maltaise, s'enthousiasme Alecs Recher de Transgender Europe dans un communiqué. Elle admet clairement le droits des personnes trans' et intersexes à être reconnues pour qui elles sont. De plus, le GIGESC Act crée les conditions d'une société égalitaire en reconnaissant et protégeant les personnes trans' et intersexes dans tous les domaines de la vie.»

«Pour Malte, c'est un énorme pas en avant, à la fois pour les droits LGBTQI mais plus largement pour les droits humains, insiste Ruth Baldacchino, co-Secrétaire générale de l'Ilga, qui travaille au ministère du Dialogue social, de la Consommation et des Libertés civils de Malte. Il y a quatre ans, nous votions encore lors d'un referendum sur l'introduction du divorce.» Elle poursuit en expliquant qu'elle espère que Malte servira d'exemple à d'autres pays sur le sujet, mais que Malte saura aussi s'inspire de l'expérience des autres, en particulier en ce qui concerne les droits des femmes et des migrant.e.s.

Un guide à l'attention des personnels éducatifs serait en préparation au ministère de l'Éducation, en collaboration avec les associations LGBT locales, afin d'améliorer l'accueil à l'école des enfants dont le genre est fluide. Ce travail entre les associations et le gouvernement a été salué par de nombreuses organisations internationales, de l'Ilga-Europe à l'International Gay and Lesbian Human Rights Commission (IGLHRC).

Onze États membres de l'Union européenne (dont la France) exigent toujours une stérilisation, rappelle l'Intergroupe pour les droits LGBT au Parlement européen. Quatre États ne permettent pas du tout le changement d'état civil.

Print This Post
Photo du profil de Judith Silberfeld
Publié par
Cofondatrice et rédactrice en chef de Yagg.
Autres articles | Profil | Compte Twitter
 
LES réactions (43)
  • Par Philcaba 02 Avr 2015 - 16 H 16
    Photo du profil de Philcaba

    Ah les ravages de l’eurocentrisme ! Non, Malte ne va pas adopter la loi la plus progressiste au monde ! Cette loi existe déjà depuis longtemps en Argentine…

    Signaler ce commentaire

     
    • Par Judith Silberfeld 02 Avr 2015 - 16 H 30
      Photo du profil de Judith Silberfeld

      Je peux me tromper mais il me semble que Malte est le premier pays à protéger de la sorte les personnes intersexes, la loi argentine portant essentiellement sur la transidentité.

      Signaler ce commentaire

       
    • Par emma 03 Avr 2015 - 14 H 53
      Photo du profil de emma

      La loi argentine déconnecte le concept de deux genres (homme, femme) de celui de deux sexes (mâle , femelle), donc maintient de genre sous contrôle de l’Etat argentin (ce qui maintient l’importance sociale, donc politique des termes « homme » et « femme », au lieu de faire en sorte qu’ils soient dans le domaine privé, ce qui est implicite à leur non-discrimination). Voir pages 2,3 de ce document: http://www1.hcdn.gov.ar/BO/boletin12/2012-05/BO24-05-2012leg.pdf

      Signaler ce commentaire

       
    • Par Lafcadio 04 Avr 2015 - 4 H 45
      Photo du profil de

      @cgb86
      Pas mieux… Mais en général il suffit de dire « hétéro-patriarcat » pour ensuite se sentir autorisé à ajouter n’importe quoi.
      C’est l’éternel problème avec cette notion d' »identité de genre »: est-il possible de fonder la notion d’identité sur un ressenti? Depuis quelques années, on a même vu apparaître une notion encore plus bouffonne en langue anglaise, celle d' »otherkin », c’est-à-dire le fait de se sentir en lien particulier avec une espèce animale, le tigre ou l’écureuil (moi par exemple, je suis raton-laveur).
      Tout ce charabia provient d’une source commune: le refus d’admettre que notre identité ne dépend pas de nous. Notre corps, notre origine, etc., nous sont imposés de l’extérieur, par définition. Ensuite, on peut sans doute en changer, mais on ne peut effacer notre passé, nos origines, surtout si elles s’inscrivent dans notre corps. Quelqu’un qui « devient femme » n’aura ni les mêmes organes ni le même vécu qu’une personne née femme, c’est comme ça.

      Sinon, cependant, sur cette question des papiers d’identité, je doute fort que la notion du sexe soit très utile, puisque après tout, même dans les aéroports, on ne vérifie pas nos organes génitaux. C’est vrai qu’on pourrait la supprimer, sans qu’on y perde quoi que ce soit en termes de sécurité ou autres. Et puis, ça clorait le débat: car en effet, comme tu le dis, ce besoin d’être tamponné par l’Etat (comme si l’Etat était donc le grand Autre qui nous légitime en tout), surtout de la part de militants qui se disent radicaux, c’est un peu étrange.

      Signaler ce commentaire

       
    • Par Stef 04 Avr 2015 - 13 H 46
      Photo du profil de Stef

      @cgb86 « C’est l’éternel problème avec cette notion d’ »identité de genre »: est-il possible de fonder la notion d’identité sur un ressenti? »
      je me demande c’est quoi  » l’éternel probléme  » ., ..pour r{epobndre a ta question je dirais que oui j’en suis méme la preuve et je ne suis pas le seul .
       » notre identité ne dépend pas de nous. Notre corps, notre origine, etc., nous sont imposés de l’extérieur, par définition.  »
      Si notre identit{e dépent de l’extérieur donc du regard que l’ion pose sur nous …changer notre corps fait donc changer ce regard et cette identité
      ici ton discourt resssemble fortement au discourt psychiatrisant …
      Selon ce discourt les personnes trans doivent faire tout pour ëtre une  » femme  » / un « homme  » mais n’auront jamais accés a ce titre honorifique car ils n’en seront que des copies ..
      Oui j’ai un corps trans , oui j’ai une histoire diff{erente qu’un homme cis
      (si je veux m’accaparer du genre homme je le fait ! ( ou je dois passer un examen ? demander la permission ? )
      J’ai vécu identifié en femme puis en homme ca fait partie de mon histoire c’est d’une richesse que tu ne peux pas imaginer

      Signaler ce commentaire

       
    • Par Chris 05 Avr 2015 - 3 H 19
      Photo du profil de

      @Lafcadio, L’identité de genre n’est pas une bouffonnerie, le problème c’est de la confondre avec l’identité et sa définition, en pensant que le genre nous identifie. Il nous identifie si et seulement si il est accompagné d’un marqueur d’identification simple à comprendre et fixe comme le sexe, par exemple. C’est pourquoi le sexe genré actuel apparaît comme un marqueur d’identité fiable alors qu’il est biaisé par les représentations stéréotypées que nous avons du sexe. D’où le combat légitime des personnes trans pour le faire disparaître puisqu’il ne prend pas en compte leurs réalités. Malheureusement, certaines militantes trans oublient que le genre seul ne nous identifie et qu’il leur faut trouver des alternatives au sexe genré, à l’instar du X utilisé à Malte.

      Signaler ce commentaire

       
    • Par Stef 04 Avr 2015 - 13 H 35
      Photo du profil de Stef

      @Chris Sais tu que l’espérence de vie des personnes trans au canada , au Portugal et en Argentine tourne autour de 35 ans ? ( les euls pays oú il y a eu enquéte et statistiques ) ..imagines tu une seconde si tu es visuellement identifi{e en femme mais que tes papiers te désignent homme .la difficiculté de trouver un logement ? un emploi ? d’avoir une vie décente ? ..je milite farouchement devant une situation d’urgence ….
      sans parler des flics comme tu dis ..qui s’en donnent a coeur joie avec les trans ..bref ..

      Signaler ce commentaire

       
    • Par Damia 05 Avr 2015 - 1 H 09
      Photo du profil de Damia

      Merci Stef de recadrer les choses devant des cis, qui il est vrai, sont assez loin d’imaginer la galère que c’est que ce se trimballer tout les jours aves des papiers non conformes à notre genre.
      Allez donc vous faire des papiers estampillés différemment de votre genre, de vos prénoms et revenez nous voir quand vous aurez des difficultés à ouvrir un compte en banque, à y retirer de l’argent le cas échéant, vous inscrire dans N ou M administration, ou même encore *hinhin* quand vous vous ferez contrôler par les keufs et qu’ils se feront un malin plaisir de vous faire coffrer juste parce que votre tronche leur revient pas (hé oui, ça existe, ça se fait !).
      Vous êtes marrant à débattre avec des notions que vous maîtrisez à peine et que vous vous permettez d’utiliser parce que vous les avez vue utiliser par des trans et que vous espérez naïvement requérir notre attention.
      .
      Au reste, ça vous concerne pas tant que ça la notion de CEC, je me trompe ? Vous êtes à peu près aussi ridicules que des hétéros discutant de la légitimité du mariage ouvert à tous-t-es…

      Signaler ce commentaire

       
    • Par Chris 05 Avr 2015 - 2 H 49
      Photo du profil de

      @Damia, Ooooooh misère, où vois-tu une remise en cause de vos galères ?

      Signaler ce commentaire

       
    • Par Marin 06 Avr 2015 - 0 H 06
      Photo du profil de Marin

      Damia, j’ai sélectionné les meilleurs passages de ton commentaire mdr
       » Merci Stef de recadrer les choses devant des cis »
      Devant des cis et des trans, non? (et j’espère qu’il n’y a pas un « groupe » des deux qui serait de valeur moindre pour toi).
      « Vous êtes marrant à débattre avec des notions que vous maîtrisez à peine et que vous vous permettez d’utiliser parce que vous les avez vue utiliser par des trans et que vous espérez naïvement requérir notre attention. »
      Oui, on se permet mais si tu nous donnes ton accord, on sera très heureux, parce que oui, on vie pour attirer votre attention. Damia, soulève ta chaussure, je suis collé à ta semelle, fait attention à moi! lol
       » Vous êtes à peu près aussi ridicules que des hétéros discutant de la légitimité du mariage ouvert à tous-t-es »
      Si seuls les députés trans s’étaient intéressés, avaient débattu puis voté ce texte au parlement de Malte, aujourd’hui tu ne nous avouerais pas que les cis sont naïfs! hihihi

      Signaler ce commentaire

       
    • Par Damia 06 Avr 2015 - 12 H 25
      Photo du profil de Damia

      Oh bah si, je considère que les cis ont moins de valeur que les trans sur les sujets qui concernent ces derniers.
      .
      Sinon, ton ironie à deux balles tu peux te la garder, merci bien.

      Signaler ce commentaire

       
    • Par Marin 06 Avr 2015 - 14 H 20
      Photo du profil de Marin

      Je ne la garderai pas Damia 😛
      J’ai toujours volé dans les plumes (sans forcément me battre, même si ça m’est déjà arrivé) des hétéro qui considéraient que les homo n’étaient pas apte à faire quelque chose ou à discuter de quelque chose, ce que je considère être souvent homophobe. Ce que je n’accorde pas aux homophobes irrespectueux je ne vais pas te l’accorder à toi et te laisser dire que « nous » sommes inférieur car cis.

      Signaler ce commentaire

       
    • Par Kagrénac 06 Avr 2015 - 17 H 26
      Photo du profil de

      @salutmarin
      Avant d’essayer d’empêcher les autre de s’exprimer, essaies déjà de pas faire des fautes crados toutes les deux phrases.

      Signaler ce commentaire

       
    • Par Marin 06 Avr 2015 - 21 H 04
      Photo du profil de Marin

      @Kagrénac
      Damia peut s’exprimer et dire ce qu’elle veut. « Ne pas laisser dire quelque chose » ça veut pas dire ballonner et censurer mais ne pas laisser passer (ne pas laisser couler sans rien dire) et répondre, c’est du moins comme ça que j’ai toujours interprété cette locution. 😉
      Tout le monde a le droit de s’exprimer! 🙂 Tout le monde a le droit de s’exprimer sur les sujets trans sans forcément être trans; tout le monde a le droit de s’exprimer sur les sujets hétéro sans forcément être hétéro; tout le monde a le droit de s’exprimer sur l’administratif pour les médecins sans forcément être médecin; etc.
      Promis, je vais essayer de faire plus d’efforts sur l’orthographe. En tout cas, c’est gentil de me permettre de m’entraîner à repérer les fautes avec ton commentaire 😀 , j’en ai relevé 2 pour une phrase (+ l’oublie du « ne » dans la négation, mais ça je ne peux vraiment rien dire, je suis le premier à l’oublier :$ ).

      Signaler ce commentaire

       
    • Par Kagrénac 07 Avr 2015 - 4 H 29
      Photo du profil de

      « Promis, je vais essayer de faire plus d’efforts sur l’orthographe. En tout cas, c’est gentil de me permettre de m’entraîner à repérer les fautes avec ton commentaire 😀 , j’en ai relevé 2 pour une phrase (+ l’oublie du « ne » dans la négation, mais ça je ne peux vraiment rien dire, je suis le premier à l’oublier :$ ). »
      « Promis, je vais essayer de faire plus d’efforts sur l’orthographe »
      « + l’oublie »


      Oe, j’me disais aussi, autant pisser dans un violon. xD

      Signaler ce commentaire

       
    • Par Roxane 06 Avr 2015 - 22 H 42
      Photo du profil de Roxane

      @Kagrénac
      Personnellement, je comprends la réaction de @Marin , l’expression de Damia est peut-être au départ maladroite, mais la suite tend à la confirmer.
      Ce « devant des cis » exprime quand même une forme de mépris et de dédain.
      Chacun(e) peut avoir une formule maladroite, ça arrive à tout le monde, charge ensuite à la personne de clarifier la chose plutôt que d’avancer plus loin et s’enfoncer.
      .
      La question de @Lafcadio « est-il possible de fonder la notion d’identité sur un ressenti? » n’est pas stupide.
      Mère, ma fille joue parfois « à être » tel ou tel personnage et se l’incarne mentalement pendant le jeu. Est-elle ce personnage pour autant.
      Sur un forum que je fréquente, un gars a fait son trip elfique à une époque, s’identifier elfe fait-il de lui un elfe?
      En parallèle du C’est pourquoi le sexe genré actuel apparaît comme un marqueur d’identité fiable alors qu’il est biaisé par les représentations stéréotypées que nous avons du sexe. de @Chris , on peut beaucoup débattre. Personnellement, féministe engagée, je me bats contre les affectations et stéréotypes sexués ne reposant pas sur une base organique. Hors avec certains développement sur le genre, j’ai parfois l’impression qu’on est en train de passer d’un essentialiste ayant une base biologique à une autre forme d’essentialisme, pire, carsocial celui-là.
      Je pourrais même citer une anecdote vécue où une trans MtF a voulu utiliser des vestiaires femmes. Dans les douches, le côté trans n’est pas évident et ça a failli se clore avec un grand coup de genoux dans l’objet du litige…
      Sur certains blogs, j’ai même parfois l’impression que pour certain(e), être une femme se réduit à des signes extérieurs comme avoir les cheveux longs, porter une robe ou une jupe, avoir du maquillage et des hauts talons.
      Ca serait passer d’un essentialisme pourri arbitraire à un essentialisme encore plus pourri et plus arbitraire.
      .
      Militante, il m’est souvent arrivé de discuter avec des hétéros pour faire passer comment en tant qu’homo je prenais certaines choses et quelle en était ma perception, des centaines d’heures passées à ça, parce que la compréhension est un facteur des meilleurs pour passer nos problèmes.
      .
      Tout ça pour dire que oui, @Damia a bien été méprisante envers les cis, non, on n’a pas à accepter son mépris et oui, il n’y a pas à mépriser la parole des cis, surtout que le sujet est loin d’être évident pour tout le monde et que les perceptions peuvent être très multiples/différentes. De ce fait, une approche simpliste est à bannir. De même, être trans ne représente en rien un passe-droit pour être dédaigneuxse en vers les cis.
      .
      Un dernier point, @Damia
      en suivant ta logique du « Oh bah si, je considère que les cis ont moins de valeur que les trans sur les sujets qui concernent ces derniers. », alors ta parole est de faible valeur pour tout ce qui concerne les femmes cis, les hommes cis, etc…, ce qui représente plus de 98% de la population.
      Ce n’est pas moi qui le dit, c’est simplement ce qu’impliquent tes propres critères.
      Reconnais au moins avoir commis une maladresse avec cette expression et avoir dit une ânerie pour éviter de le reconnaitre…

      Signaler ce commentaire

       
    • Par Stef 07 Avr 2015 - 16 H 00
      Photo du profil de Stef

      @Roxane « Sur certains blogs, j’ai même parfois l’impression que pour certain(e), être une femme se réduit à des signes extérieurs comme avoir les cheveux longs, porter une robe ou une jupe, avoir du maquillage et des hauts talons. » Le topo est que souvent les trans sont instrumentaliséEs par certainEs activistes qui féministe qui queer …reproches fait aux trans d’ëtre qui trop binaire qui trop féminine / masculin Cela va mëme jusqu’á assigner une position politique, assignation basée a nouveau sur nos entrejambes : opération devient « soutient le binarisme « ..de plus chez les personnes CIS comme chez les personnes trans ..il y a un peu de tout !
       » Oh bah si, je considère que les cis ont moins de valeur que les trans sur les sujets qui concernent ces derniers  » personellement je peux concorder avec des personnes cis ou trans et discorder avec personnes trans ou cis

      Signaler ce commentaire

       
    • Par Chris 05 Avr 2015 - 2 H 51
      Photo du profil de

      @stef, no comment.

      Signaler ce commentaire

       
    • Par Philcaba 03 Avr 2015 - 17 H 41
      Photo du profil de Philcaba

      Vous avez raison Judith, tout y est dans la loi Argentine sauf la possibilité d’être désigné.e comme «X».

      Signaler ce commentaire

       
  • Par Degmi 02 Avr 2015 - 16 H 21
    Photo du profil de Degmi

    Si le changement peut se faire sur simple déclaration sans nécessiter un divorce préalable, cela revient à permettre le mariage entre personne de même sexe. Il suffira, pour un couple gay qui veut se marier, que l’un change de sexe, qu’ils se marient, et que celui qui a changé de sexe rechange dans l’autre sens 🙂 Pour éviter une telle aberration, j’imagine que la mariage pour tous sera rapidement autorisé sur cette jolie petite île…

    Signaler ce commentaire

     
  • Par SG70 02 Avr 2015 - 16 H 52
    Photo du profil de SG70

    Pays remarquable à plus d’un titre…

    Signaler ce commentaire

     
  • Par Damia 02 Avr 2015 - 17 H 31
    Photo du profil de Damia

    Bravo Malte 🙂 Cette loi est juste PARFAITE ! Il va nous falloir ça, c’est clair.

    Signaler ce commentaire

     
    • Par Phil86 02 Avr 2015 - 21 H 09
      Photo du profil de Phil86

      C’est hélas pas demain la veille, d’ici 2017 c’est mort et comme il va y avoir alternance ce sera mort aussi après 🙁

      Signaler ce commentaire

       
    • Par Marin 06 Avr 2015 - 0 H 13
      Photo du profil de Marin

      Oui Phil86, d’ici 2017 c’est mort parce qu’il y a pas 327 trans au Parlement. Il faut forcément moins de 250 cis ! (clin d’oeil à Damia 😛 )

      Signaler ce commentaire

       
  • Par Degmi 02 Avr 2015 - 19 H 35
    Photo du profil de Degmi

    Ce marqueur X peut aussi avoir un effet stigmatisant. Le plus simple serait de ne plus indiquer du tout le sexe de la personne sur les documents officiels.

    Signaler ce commentaire

     
    • Par Damia 03 Avr 2015 - 11 H 43
      Photo du profil de Damia

      Stigmatisant pour qui ? Pour quoi ? X c’est neutre, point. Pour les personnes intersexes et les non-binaires, je trouve ça très bien. Et ça laisse le choix aux autre personnes trans de mettre la mention de leur genre sur les papiers.

      Signaler ce commentaire

       
    • Par emma 03 Avr 2015 - 15 H 03
      Photo du profil de emma

      Le fait d’imposer trois cases, dont deux basés sur le sexe ainsi un X, reste aussi « neutre » qu’un triangle rose. Poses la question sur quelle base pourrait s’effectuer la création d’une case minoritaire (qu’elle soit « X » ou « autre ») sans créer de la discrimination donc une invitation à la stigmatisation, La discrimination sur la base du « sexe » dès la naissance restera maintenue…

      Signaler ce commentaire

       
    • Par Roxane 03 Avr 2015 - 15 H 36
      Photo du profil de Roxane

      @emma
      D’où la question aussi de savoir si la présence du sexe sur l’état civil a encore une légitimité.
      Jusqu’à présent, ça a avant tout été facteur de discriminations institutionnelles.

      Signaler ce commentaire

       
    • Par Damia 05 Avr 2015 - 0 H 55
      Photo du profil de Damia

      Bah voyons. On élimine la mention ou la non-mention du genre sur la carte d’identité et *pouf* le sexisme et la transphobie disparaissent. C’est pas aussi simple que ça… Pour ce faire faudrait surtout travailler sur les notions de privilèges… Chose qui dépasse tout aspect purement administratif.
      Le CEC ne fait pas disparaître les discriminations, mais contribue toutefois à les amoindrir dans certains aspects de la vie courante. Que l’on y fasse figurer ou non le fameux X.

      Signaler ce commentaire

       
    • Par Damia 05 Avr 2015 - 0 H 57
      Photo du profil de Damia

      Par contre une telle loi donne de solides bases devant la justice pour faire valoir le caractère transphobe d’une discrimination.

      Signaler ce commentaire

       
    • Par emma 05 Avr 2015 - 4 H 59
      Photo du profil de emma

      @Damia La notion de « genre » ne figure nulle part sur la carte d’identité. Le fait de cesser d’imposer les mentions de « sexe » (ou, d’ailleurs de « genre ») sur les documents étatiques ne font pas disparaître les discriminations (pas plus que le fait de cesser de mentionner les notions de race sur les documents lors de l’apartheid raciale) mais cela permet de cesser d’institutionnaliser ces notions – ce qui, effectivement contribue à amoindrir ces notions dans les aspects « officiels » de la vie courante.

      Signaler ce commentaire

       
    • Par Roxane 05 Avr 2015 - 8 H 27
      Photo du profil de Roxane

      @Damia
      +1 sur la mention plus bas de @emma
      Non, ça n,e fait pas disparaitre le sexisme et la transphobie, mais cela évite de poser une base à des discriminations institutionnelles.
      Ca peut te paraitre futile, mais des choses comme le droit de vote, la conscription, la différence d’âge nubile, etc…, toute ces discriminations qu’on subi les femmes depuis le Code Napoléon n’auraient pas une base de référence.
      Une neutralité sexuelle vis à vis de l’état aurait aussi écarté les problèmes de savoir si légalement une femme peut ou non pratiquer certains métiers, écarté aussi le « salaire féminin », l’obligation d’obéissance au mari, etc…
      Penche toi sur l’histoire des discriminations envers les femmes et tu verras que finalement, le sexe dans l’Etat Civil a constitué un sacré frein.
      C’est ce même EC qui sert de base au refus du mariage qui était opposé aux couple de même sexe, au refus de la PMA et la nécessité d’adopter nos enfants ensuite.
      Je raconte des âneries?
      Alors demande toi le critère du point de vue légal qu’on m’ait interdit longtemps de me marier avec mon épouse, et que celle-ci n’ait pas la reconnaissance automatique de parentalité à la naissance de notre prochain enfant. C’est bien le sexe d’appartenance, qui du point de vu de l’état n’est référent que par l’état civil.
      Penche toi sur l’histoire des droits des femmes, tu auras de belles surprises…

      Signaler ce commentaire

       
    • Par Damia 05 Avr 2015 - 18 H 35
      Photo du profil de Damia

      Effectivement, ce sont des choses auxquelles je n’avais pas forcément pensé.
      C’est sûr que les CEC ne règle pas tout, mais toutefois enlève un poids assez considérable au regards des discriminations institutionnelles.
      Merci pour réactions constructives, ça me permet d’apprendre un peu plus 🙂

      Signaler ce commentaire

       
    • Par Damia 05 Avr 2015 - 18 H 35
      Photo du profil de Damia

      Zut !
      Merci pour ces*

      Signaler ce commentaire

       
    • Par Marin 06 Avr 2015 - 0 H 19
      Photo du profil de Marin

      @Roxane
      Il y aurait des avantages à supprimer la notion de sexe sur la carte d’identité mais aussi des « inconvénients ». Par exemple en ce qui concerne la parité forcée des femmes en politiques (personnellement je n’y suis pas favorable, je trouve que les femmes deviennent des « quotas », mais bon, là n’est pas le sujet).

      Signaler ce commentaire

       
    • Par Roxane 06 Avr 2015 - 9 H 32
      Photo du profil de Roxane

      @Marin
      Pour le premier point, c’est juste, cependant, cette parité n’est toujours pas respectée et même quand il est censé y avoir des pénalités, les partis préfèrent les payer plutôt que de mettre des femmes comme têtes de liste. Le côté visible de l’absence de femmes pourra toujours donc être dénoncé par les associations. On peut toujours constater que sur les dernières départementales, il n’y a que 8 femmes à la tête de conseils départementaux. Objectivement, du fait du mode de désignation final, c’était prévisible et cette « parité élective » des élections était dès le départ de la poudre aux yeux.
      Pour ce qui est des « quotas », ceux-ci n’ont pas vocation à être permanents, il ne sont censés exister que pour des périodes de transition pour équilibrage et devoir disparaitre ensuite, l’équilibre/égalité étant acquis dans les moeurs.
      .
      De toute façon, pour tous ces sujets, se sont des justes mesures à trouver pour créer des dynamiques de changement, il n’y a pas de solution parfaite.
      On doit sortir d’habitudes culturelles, ça ne se fait pas d’un coup de baguette magique, ça doit être « forcé ».

      Signaler ce commentaire

       
  • Par Phil86 02 Avr 2015 - 21 H 08
    Photo du profil de Phil86

    Pendant ce temps, en France, Hollande et sa majorité sont morts de trouille devant les réacs de la MPT et ne feront rien… alors qu’ils avaient un boulevard pour faire adopter une loi similaire (et ouvrir la PMA) 🙁

    Signaler ce commentaire

     
  • Par emma-aima 02 Avr 2015 - 22 H 08
    Photo du profil de emma-aima

    Il faudrait quand même rappeler que Malte est le seul pays européen où l’avortement est interdit, même en cas de viol ou d’inceste (u u)

    Je voudrais bien me féliciter que les catholiques aient une telle volonté de protéger les personnes intersexuées ou trans parce qu’ils sont conscients de l’importance de s’approprier son corps tel qu’on l’a reçu et que c’est un crime d’opérer un bébé en bonne santé pour pouvoir l’assigner clairement fille ou garçon, que c’est un crime aussi de forcer une personne à être stérilisée. Les opérations de réassignations sexuelles ne devraient pas être imposées par la procédure, elles devraient seulement être une possibilité pour ceux qui se sentent mieux grâce à ça mais pas une obligation pour prouver qu’on est vraiment trans.

    Mais en fait, c’est pas incompatible d’être catholique et de penser comme ça, mais je sais bien que l’Eglise catholique est à mille lieus d’avoir la moindre once de considération pour les homosexuels, les femmes, et tout ce qui s’éloigne de l’homme-cis hétéro (=^=)

    Signaler ce commentaire

     
    • Par Marin 06 Avr 2015 - 0 H 23
      Photo du profil de Marin

      Oh, c’est méchante de dire que l’Eglise catholique n’a pas la moindre once de considération pour les homosexuels et les femmes :O On peut dire qu’elle a une meilleure considération pour l’homme hétéro, mais ça ne veut pas dire qu’elle n’a pas point pour les homo ou les femmes!
      Bonne soirée et joyeuses Pâques! lol

      Signaler ce commentaire

       
  • Par Drago 02 Avr 2015 - 22 H 09
    Photo du profil de

    Tant mieux pour Malte, vivement la même chose en France.

    Signaler ce commentaire

     
  • Par Stef 03 Avr 2015 - 18 H 08
    Photo du profil de Stef

    Ne pas oublier qu’en Argentine aussi l’avortement est interdit , non sous  » X  » n’existe pas
    Mais cette loi inclus les personnes intersexes qui ne sont plus forcées non plus a des opérations de normalisations et peuvent comme tout ArgentinE changer le sexe / nom sur leur papier

    Signaler ce commentaire

     
  • Par Stef 03 Avr 2015 - 18 H 11
    Photo du profil de Stef

    Ne pas oublier qu’en Argentine aussi l’avortement est interdit , non sous  » X  » n’existe pas
    Mais cette loi inclus les personnes intersexes qui ne sont plus forcées non plus a des opérations de normalisations et peuvent comme tout ArgentinE changer le sexe / nom sur leur papier
    Il y a eu pas mal d’engueulade entre assos / groupes / personnes qui luttaient pour cette loi ..inclus le topo sous X … Perso je n’aimerai pas ëtre référé sous X si une loi existe cela ne veut pas dire la mort de la transphobie et la  » non bianaritéphobie  » …X a mon humble avis ne ferait que me stigmatiser activiste oui martyr non 😀

    Signaler ce commentaire

     
  • Vous devez être connecté pour poster un commentaire.