couverture penguen Deux caricaturistes du magazine satirique turc Penguen ont été condamnés pour insulte après avoir signé ensemble une une représentant le président Recep Tayyip Erdogan. Tous deux sont accusés de l’avoir insulté en laissant supposer qu’il serait gay.

La une dessinée par Bahadir Baruter, un des fondateurs de Penguen, et Özer Aydoğan est celle du mois d’août dernier. Elle représente le chef de l’État turc accueilli par deux officiels à son nouveau palais présidentiel et déclarant: «Quelle fête ennuyeuse. Vous auriez au moins pu sacrifier un journaliste». L’homme qui lui sert la main semble reboutonner sa veste, mais en y regardant de plus près, il effectue aussi le petit geste d’un rond avec ses doigts au niveau de l’entrejambe… un geste associé à la communauté gay, ce qui a suscité une plainte contre les deux dessinateurs.

Le procès contre Bahadir Baruter et Özer Aydoğan a débuté le 19 mars à Ankara. La défense a expliqué que le propos de ce dessin n’était pas de spéculer sur l’orientation sexuelle de Recep Tayyip Erdogan, mais de parler des pressions que subissent les journalistes en Turquie et des atteintes à la liberté de la presse. Les deux caricaturistes ont été condamnés mardi à 14 mois de prison, une peine finalement réduite à 11 mois et 20 jours, puis commuée en une amende de 7000 lires (soit presque 2500 euros).

À l’annonce de cette condamnation, le magazine, qui a déjà par le passé été poursuivi par le président turc, a publié une lettre dans laquelle il affirme vouloir continuer quoi qu’il arrive à dessiner et à lutter contre les efforts d’intimidation du gouvernement.