Féminisme et lutte contre les stéréotypes de genre sont au centre de la vidéo de la marque de vêtements Wildfang. À moins que ce ne soit Evan Rachel Wood. Sans doute les deux, qui deviennent de plus en plus synonymes.

Où l’on voit l’actrice suivre un cours de mascotte avec le basketteur Robin Lopez – actuel pivot de l’équipe des Trail Blazers de Portland (Oregon), ville de la marque –, mettre en scène une version très gender de Romeo et Juliette, taper le carton (et fumer) avec des mamies, accepter un défi lancé par Beth Ditto, qui mène à un duo sur What’s Up des 4 Non Blondes (d’ailleurs, ça nous rappelle quelque chose), proposer à Kim Gordon (Sonic Youth) de monter un groupe avec elle et Beth Ditto, parce que ce serait génial. Et il s’appellerait Lady Balls. Oh, oui, ce serait vraiment génial.

Si le lecteur ne s’affiche pas, cliquez sur ‪Wildfang Presents: EVAN RACHEL WOULD‬

On en oublierait presque qu’il s’agit d’une publicité… Le slogan, «Evan Rachel Would» (jeu de mots sur le nom de l’actrice, que l’on peut traduire par «Evan Rachel le ferait»), figure évidemment sur un t-shirt, disponible sur le site de Widlfang, et dont les ventes seront reversées à l’association Friends of the Children, qui accompagne les enfants qui en ont besoin pendant plus de 12 ans, que ce soit dans leur scolarité, la prévention des grossesses précoces ou pour lutter contre la délinquance juvénile.

Maintenant, on attend les réactions du reste de la bande, Ellen Page et de Ruby Rose:

Nos derniers articles sur Evan Rachel Wood.