Les stylistes Domenico Dolce et Stefano Gabbana n’ont pas fini d’entendre parler de leurs propos polémiques au magazine italien Panorama dans lequel ils critiquaient les familles homoparentales.

DÉMISSION DU RÉDAC CHEF DU MAGAZINE DE LA MARQUE
Après sept ans de bons et loyaux services chez Dolce & Gabbana, Giuliano Federico a claqué la porte. Le rédacteur en chef de Swide, le magazine édité par Dolce & Gabbana, a fait part de cette décision «difficile, mais sereine» dans un message posté sur Facebook. S’il respecte le travail des deux créateurs, leurs déclarations posent un problème moral à Giuliano Federico: «Je crois qu’il est juste de reconnaître le désir ambitieux et visionnaire de Stefano et Domenico de rendre leur marque et leurs créations de mode porteuses de valeurs. Néanmoins, ce qui a été exprimé récemment dans l’interview avec l’hebdomadaire Panorama sur ce qu’est une famille et sur les façons dont les gens peuvent légitimement former une famille, ces deux valeurs qui touchent au débat public italien, et pas seulement, sont totalement incompatibles avec ma conscience en tant qu’être humain dans un monde contemporain et contradictoires avec mon engagement avec des personnes investies dans le débat politique.»

UN COSTUME D&G POUR LA BONNE CAUSE
Le présentateur Andy Cohen a quant à lui eu un beau geste. «Dans l’idée d’arranger un peu les choses, j’ai sorti ceci de mon placard», a-t-il déclaré, tenant à la main un élégant smoking noir… désormais à vendre sur Ebay. L’argent de la vente de ce costume Dolce & Gabbana ira tout droit dans les caisses du Family Equality Council, qui aide les familles homoparentales. «Même si j’adore ce costume, ça ne m’amuse pas de le porter à nouveau. En revanche, ce sera tellement plus sympa que vous le portiez, en sachant que nous sommes capables de soutenir une cause formidable tout en arnaquant Dolce & Gabbana d’au moins une vente.» Pour voir le costume (et faire monter les enchères), c’est ici.

MADONNA PLEINE DE SAGESSE
Madonna a elle aussi réagi à la controverse. La reine de la provoc’ a choisi la voie de la pédagogie pour montrer à Domenico et Stefano ce qu’elle pensait de leur vision de la famille. Sur Instagram, elle a donc posté une photo d’une campagne de la marque datant de 2010, où elle posait justement avec un bébé (souvenez-vous, elle y apparaissait en parfaite femme au foyer), et y a ajouté ce message: «Tous les bébés ont une âme quelles que soient leur famille et la façon dont ils viennent au monde. Il n’y a rien de synthétique dans une âme!! Alors comment pouvons-nous rejeter la FIV et la maternité de substitution? Chaque âme est là pour nous apprendre une leçon. Dieu maîtrise tout même la technologie! Nous sommes arrogants de croire que l’Homme fait tout par lui-même. En haut comme en bas! Réfléchissez avant de parler… #livingforlove»

 

… OUPS.
Sir Elton John devra peut-être faire profil bas pendant quelques temps: lui qui avait été si prompt à appeler au boycott, choqué par les propos des couturiers alors que son époux David Furnish et lui ont eu deux enfants par gestation pour autrui (GPA), a été aperçu un sac Dolce & Gabbana à la main à peine un jour après la polémique. C’est bien joli d’avoir des beaux principes moraux, encore faut-il savoir résister à l’appel du shopping… Le chanteur a d’abord parlé d’une vieille photo trafiquée, puis a reconnu par la suite qu’il s’agissait effectivement d’un sac Dolce & Gabbana, dans lequel il transportait de la nourriture, et non un nouvel achat. Ouf, nous voilà rassuré.e.s! La prochaine fois, Sir Elton John optera pour un petit sac Dior ou Chanel, bien plus passe-partout pour transporter son sandwich…

MANIFESTATION À LONDRES
À Londres, des militant.e.s LGBT se sont rassemblé.e.s hier, jeudi 19 mars, devant un magasin Dolce & Gabbana. La manifestation était organisée par la Peter Tatchell Foundation et le Out and Proud Diamond Group, dont le président Edwin Sesange a appelé les deux stylistes à présenter des excuses: «Leurs déclarations ajoutent au rejet, à la honte, aux préjugés et à l’intolérance dont souffrent souvent les parents de même sexe et leurs enfants.» (Voir les photos prises par Lee Thomas).

FIN DE LA POLÉMIQUE?
Mercredi 18 mars, après presque une semaine d’appel au boycott, Stefano Gabbana et Domenico Dolce se sont à nouveau exprimés dans une interview accordée à CNN. «Je crois en la famille traditionnelle, a insisté Domenico Dolce. Il m’est impossible de changer ma culture pour quelque chose de différent. C’est ce que je suis… Je respecte tout le monde, toutes les cultures.» Tous deux ont affirmé vouloir respecter les choix de tous et toutes: «Toute personne a la liberté de choisir ce qu’elle veut, a affirmé Domenico Dolce. Pour moi, c’est ça la démocratie. Je te respecte car tu choisis ce que tu veux. Je me respecte car je choisis ce que je veux.» Stefano Gabbana a quant à lui dit ce qu’il pensait des réactions outrées de nombreuses stars appelant au boycott, de Ricky Martin à Courtney Love: «Boycotter Dolce & Gabbana pour quoi faire? Ils ne pensent pas comme toi? C’est correct? Ce n’est pas correct. Nous sommes en 2015. On se croirait au Moyen-Âge. Ce n’est pas correct.»