[mise à jour, 19h26] Choix de la France pour la Coupe du monde féminine de football 2019.

LE GROUPE DE LA SEMAINE
L’olympisme continue de réfléchir aux questions LGBT après les Jeux de Sotchi 2014, secoués par la polémique autour des lois homophobes. 38 parlementaires japonais.es vont plancher sur les questions LGBT en amont des Jeux olympiques de Tokyo 2020. Le groupe, formé le 17 mars, est composé de représentant.e.s de nombreuses couleurs politiques du pays.

En décembre 2014, le Comité international olympique a voté à l’unanimité une modification du 6e paragraphe des principes fondamentaux de l’Olympisme de la Charte olympique pour y inclure l’interdiction des discriminations fondées sur l’orientation sexuelle.

«En accueillant des les Jeux olympiques, la société japonaise va sans doute être interrogée sur la façon dont elle traite ses minorités sexuelles», a expliqué l’ancien vice-ministre de l’Éducation Hiroshi Hase, qui représente le parti libéral-démocrate au sein du groupe. «Il n’est désormais plus possible d’ignorer les nombreuses questions qui concernent les minorités sexuelles quand nous voulons reconnaître l’importance de la diversité», précise le groupe, qui va commencer ses travaux en rencontrant des membres de la communauté LGBT.

LE COMING-OUT DE LA SEMAINE
Elle a évolué au Paris Saint-Germain, elle joue aujourd’hui avec le Houston Dash, la footballeuse américaine Ella Masar a fait son coming-out, mardi 17 mars, en publiant un long billet sur son blog dont de larges extraits ont été traduits sur Yagg. Elle y explique comment elle concilie sa foi chrétienne avec le fait d’aimer Erin McLeod, l’une des gardiennes de but du club et internationale canadienne, médaillée de bronze des Jeux olympiques de Londres.

LES PHOTOS DE LA SEMAINE
Prendre un univers réputé réservé pour les garçons, raconter celles qui en font le leur. Ici, le rugby. La photographe espagnole Alejandra Carles-Tolra, qui vit aujourd’hui aux États-Unis a saisi les filles du club féminin de rugby de la Brown University, à Providence en Nouvelle-Angleterre, au nord-est des États-Unis, dans une série intitulée «The Bears» (les ours). Remarquables photos sur The Huffington Post.

«À travers mon travail, j’essaie d’apporter une compréhension plus grande des identités des athlètes féminines, et de ce que ça signifie d’être une femme qui agit sur un terrain dominé par les hommes, explique l’artiste. J’espère que les joueuses voient dans mes photos une célébration de leur force et de leur identité, qui, je crois, jouent un grand rôle dans la remise en question de ce que sont les sports masculins, et pour repousser les frontières de l’identité féminine.»

rugby Alejandra Carles-Tolra

LA VICTOIRE DE LA SEMAINE
La France accueillera la Coupe du monde féminine 2019 de football. Le Grand Stade de Lyon accueillera le match d’ouverture et la finale de la compétition qui rassemblera 24 nations, quatre de plus que la Coupe du monde 2015, et 52 matches.

«Cet événement constitue un formidable levier de développement du football féminin, et du sport féminin, dans notre pays, a indiqué Noël Le Graet, président de la fédération française de football (FFF). Il constitue à la fois une récompense et un encouragement au plan de féminisation du football, engagé par la fédération depuis 2011.»

Onze villes sont candidates pour accueillir les autres match (Auxerre, Grenoble, Lyon, Le Havre, Montpellier, Nancy, Nice, Reims, Rennes, Paris, Valenciennes). Neuf seront retenues.

Les réactions de joie sont nombreuses dans le football français, voici celles des joueuses de l’équipe de France comme Eugénie Le Sommer, Camille Abily, Sarah Bouhaddi ou Sabrina Delannoy:

LES QUARTS DE FINALE DE LA SEMAINE
Match aller des quarts de finale de la Champions League, dimanche 22 mars, pour le PSG qui se déplace à Glasgow. Les Parisiennes avaient battu les Lyonnaises en huitième de finale. Match retour samedi 28 mars. Les Allemandes de Wolfsburg, tenantes du titre, reçoivent les Suédoises du FC Rosengard.

Le programme complet sur le site de l’Union européenne de football.

LE DUO DE LA SEMAINE
Deux clubs français seront des quarts de finale de la Champions League masculine. Après le Paris-Saint-Germain, Monaco s’est qualifié, mardi 17 mars, malgré sa défaite face à Arsenal lors du huitième de finale retour. Les Monégasques l’avaient emporté 3-1 au match aller.

Ils étaient deux en quarts de finale en 2014, cette année aucun club anglais ne sera de la partie… comme en 2013.

L’Espagne, elle, est le pays le plus représenté dans le club des 8 avec le Real Madrid, tenant du titre, l’Atletico Madrid et le FC Barcelone. Ils sont accompagnés par la Juventus Turin, le Bayern Munich et Porto.
Tirage au sort des quarts de finale, vendredi 20 mars. Matches aller les 14 et 15 avril, matches retour les 21 et 22 avril.

L’ISSUE DE LA SEMAINE
Cinquième et dernière journée du Tournoi des VI Nations. Chez les hommes, l’Angleterre, la France et l’Irlande peuvent gagner la compétition avec avantage à l’Irlande qui se déplace chez des Écossais, quatre fois défaits cette année. L’Irlande, en route vers un grand chelem, s’est heurtée à l’épatante bravoure du Pays de Galles, le 14 mars, au terme d’un match somptueux. Irlandais et Gallois auront cette année fait pétiller le tournoi.

Pour les Français qui ont repris des couleurs contre les pâles Italiens le 15 mars (29-0), la compétition se termine devant l’ennemi intime, l’Angleterre, à Twinkenham, après un tournoi pour le moins décevant à seulement six mois de la Coupe du monde 2015.

Samedi, Italie-Pays de Galles, à 13h30, Écosse-Irlande, à 15h30, Angleterre-France à 18 heures, tous les matches sont sur France 2.

L’ISSUE DE LA SEMAINE (2)
Comme les Irlandais, les Françaises ne feront pas le grand chelem, battues par les Italiennes le 13 mars. Elle jouent, malgré tout, samedi, à Twickenham contre l’Angleterre la victoire dans le tournoi, à 20h20 sur France 4. Il faut gagner et que l’Irlande n’obtienne pas un score fleuve contre l’Écosse, dernière au classement. Françaises et Irlandaises sont à égalité de points (trois victoires, une défaite) mais le «goal average» est à l’avantage des première (+20 points).

Comme le dit Gaëlle Mignot, capitaine de l’équipe, sur Rugbyrama : «Quand on a un trophée, on a envie de le défendre jusqu’au bout».

LA SOIRÉE DE LA SEMAINE
Avant de s’envoler pour l’Angleterre, les joueuses de l’équipe de France étaient chez Michou, mercredi. La troisième ligne Safi N’Diaye a passé une bonne soirée:

LES ESSAIS DE LA SEMAINE
Jeune, costaud et très très rapide, Tyrese Johnson-Fisher. Ce joueur de rugby qui évolue chez les moins de 15 ans flanque le vertige à la planète ovalie depuis ses exploits en demi-finale du championnat britannique inter-écoles, dimanche 15 mars, face à Bishop Wordsworth de la ville de Salisbury. Le garçon a marqué quatre essais d’une épatante vélocité. Il est vrai que les adversaires ont l’air bien pris de cours. Finale le 25 mars, à Twickenham contre Sherborne School. La vidéo des performances a été vue plus de 1,2 millions de fois.

Si le lecteur ne s’affiche pas, cliquez sur Oakham Under-15 centre Tyrese Johnson-Fisher scores four tries

LES FINALES DE LA SEMAINE
Une légende toujours en cours de construction. En remportant, jeudi, le super-G de la finale de la Coupe du monde à Méribel, Lindsey Vonn a empilé sa 67e victoire en Coupe du monde, loin désormais devant le record d’Annemarie Moser-Pröll (62). C’est sa neuvième victoire cette saison, retour plus que probant après une grave blessure au genou.

Mercredi, elle avait raflé son septième globe de cristal de la descente, terminant sur une victoire. Jeudi, après le super-G, la championne américaine s’est adjugé le globe de cristal de la spécialité. Entre les gros (le classement général de la Coupe du monde) et les petits (le classement de chaque spécialité), elle en compte 19, à égalité, désormais, avec le détenteur du record, Ingemar Stenmark. L’Américaine peut, pourquoi pas, espérer taquiner le record de victoires du Suédois (86). Lindsey Vonn n’a que 30 ans et entend bien filer sur les pistes jusqu’aux Jeux olympiques de Pyeongchang, en Corée du Sud, en 2018.

LE QUIZZ DE LA SEMAINE
Quels enfants étaient-ils? Déjà sportifs et joueurs. Sauras-tu les reconnaître? Sur L’Equipe.fr.

LE RETOUR DE LA SEMAINE
Quatorze ans après, Serena Williams, de retour à Indian Wells, a rejoint le dernier carré du tournoi. La première joueuse mondiale a battu la Suissesse Timea Bacsinszky (7-5, 6-3). En demi-finale, l’Américaine rencontrera la Roumaine Simona Halep.

LA DÉCLARATION DE DE LA SEMAINE
C’est un entretien façon conversation à bâtons rompus sur la BBC. John McEnroe parle de tennis, de ses idées pour dynamiser le sport (le tie-break du dernier set institué dans tous les tournois du grand chelem, la fin de l’échauffement avant les matches…).

L’ancien champion de tennis parle aussi de politique, explique qu’il pensait qu’une femme deviendrait présidente des États-Unis avant un homme noir, évoque la frustration des Américain.e.s «qui pensaient qu’il y aurait plus de changement» avec Barack Obama. «Une présidente pourrait-elle faire la différence?», interroge le journaliste. «Peut-être devrions-nous avoir une femme noire à la présidence», répond McEnroe, qui évoque une candidature de Serena Williams. «Un ticket Williams-McEnroe», plaisante le journaliste. Les États-Unis ont bien eu un ancien acteur…

L’OPÉRA DE LA SEMAINE
Un petit tour au bar de l’Opéra de Sydney pour l’ancienne championne de double de tennis Rennae Stubbs. L’été austral va bien à l’œuvre de Jørn Utzon.

#OperaBar #Sydney #lovethiscity

Une photo publiée par Rennae Stubbs (@rennaestubbs) le

Suivez Bénédicte Mathieu sur Twitter.