«Pussys & Beer Thank God I Ain’t Queer!» Ce délicat slogan, que l’on pourrait traduire par «Des chattes et de la bière, heureusement que je ne suis pas PD», figurait sur un t-shirt commercialisé via le site de t-shirts personnalisés Spreadshirt.

Commercialisé, mais pas longtemps. Lorsque le magazine gay en ligne britannique So So Gay s’est inquiété sur Twitter de l’existence du produit, The Huffington Post a contacté la compagnie, qui a désactivé le motif, le jugeant «éthiquement douteux».

«Spreadshirt propose une plateforme en ligne, qui permet à notre clientèle et à nos partenaires de personnaliser des produits textiles avec leurs propres motifs, a expliqué un.e porte-parole à The Huffington Post. Eux seuls sont responsables des motifs qu’ils proposent dans leurs boutiques et sur notre site. Néanmoins, le motif est arrivé jusqu’à nos marketplaces, ce que nous regrettons sincèrement… Nous ne voulons pas soutenir du contenu qui blesse ou manque de respect de façon inaceptables à des personnes en raison de leur genre, de leur affiliation religieuse, de leurs opinions politiques ou toute autre caractéristique du même style.»

Spreadshirt est la plateforme qu’utilise Yagg pour ses t-shirts (entre autres). En 2013, lors des débats au Parlement sur le mariage pour tous, elle avait offert les frais de port sur les t-shirts #TeamTaubira puis sur les suivants (#TeamBertinotti, #TeamErwann etc.) avec un code promo sans ambiguité: «MARIAGEPOURTOUS».