Le sénateur libéral-démocrate David Leyonhjelm a une nouvelle fois déposé une proposition de loi sur le mariage pour tous afin qu’elle soit débattue la semaine prochaine au Sénat. L’opposition a néanmoins peu d’espoir de voir passer la loi: «Je ne suis pas un expert là-dessus mais je ne crois pas que le compte y est, si nous en arrivons au vote, pour que cela passe», a reconnu David Leyonhjelm, qui avait déjà présenté une proposition en ce sens en novembre dernier. Il espère néanmoins que le retour de cette question du mariage pour tous soit l’occasion d’un vote de conscience pour les parlementaires, et que ceux et celles de la Coalition libérale-nationale puissent suivre leurs convictions et non la position du Premier ministre Tony Abbott (du Parti libéral), toujours opposé à ouvrir le mariage à tous les couples.

«Le moment est venu pour le Premier ministre de montrer si le mot “libéral” veut effectivement dire quelque chose pour lui ou s’il s’agit d’une marque comme Datsun ou Krispy Kreme», a taclé David Leyonhjelm, lors d’une conférence de presse.

Pour mémoire, la modification de la loi sur le mariage permettrait d’en faire une union «entre deux personnes» et non plus «une union entre un homme et une femme».

La députée Tanya Plibersek, qui travaille depuis longtemps sur la question de la reconnaissance des couples de même sexe, a elle aussi rédigé une proposition de loi similaire à celle de David Leyonhjelm. «Comme je l’ai dit à plusieurs reprises, je ne présenterai cette loi que lorsque Tony Abbott autorisera les membres de la Coalition à un vote de conscience car c’est le seul moyen pour qu’elle ait une chance de réussir», a-t-elle fait savoir. Mardi 17 mars, la parlementaire écologiste Sarah Hanson-Young a quant à elle déposé au Sénat une motion pour que tou.t.e.s les membres du Parlement puissent avoir droit à un vote de conscience sur la question de l’ouverture du mariage. Les militant.e.s pour l’égalité se sont félicité.e.s de voir les sénateurs/trices l’approuver. «Avant l’élection, Tony Abbott avait promis que les partis libéral et national pourraient débattre d’un vote libre sur le mariage pour tous et il est grand temps qu’il remplisse cet engagement», a insisté le militant Rodney Croome.