Avant d’être en couple avec la footballeuse internationale Erin McLeod, l’ancienne du PSG Ella Masar, qui joue actuellement avec les Houston Dash, a été en couple avec un homme pendant dix ans. Dans un post de blog publié ce mardi 17 mars, elle explique comment lui et sa famille lui ont fait découvrir la foi chrétienne. Très croyante, elle répond avec fermeté aux détracteurs/trices qui voudraient utiliser des arguments religieux pour la détourner de la relation qu’elle entretient avec sa compagne.

«AMOUREUSE»
«Vous savez, il n’y a pas besoin d’être un.e scientifique de génie pour comprendre que je suis profondément amoureuse d’Erin Katrina McLeod. Oui, je sais, c’est une femme. Oui, je vous ai entendu.e, ce n’est pas bien. Oui, je sais, je suis une pécheresse. Mais, s’il vous plaît, dites-moi qui pourrait me jeter la première pierre?»

Ella Masar relate ensuite le récit évangélique d’une femme ayant commis un adultère et que des hommes étaient prêts à lapider mais où Jésus est intervenu pour les empêcher d’agir. Elle rappelle que le héros biblique lui-même n’a pas condamné cette femme et l’a laissée repartir libre. C’est en partie grâce à cette histoire qu’elle a trouvé la force de faire son coming-out. «Croyez-moi quand je vous dis que vivre dans la “lumière” est la décision la plus difficile que j’ai eue à prendre», précise-t-elle sur son blog.

«JE NE DEMANDERAI JAMAIS PARDON»
Mais c’est aussi, et surtout, pour celle qu’elle aime qu’elle ne veut plus se cacher. Elle décrit d’ailleurs Erin McLeod comme un modèle qui l’aide à s’améliorer sur le plan moral: «Elle m’apprend à être plus patiente, plus douce, à ne pas envier, à ne pas me vanter (je travaille toujours là-dessus parce qu’elle rend les choses difficiles, dans le bon sens), à ravaler mon orgueil, à ne pas répandre des ragots et à pardonner quoi qu’il arrive. Quand je suis dans ses bras, quand j’entends sa voix, mon cœur se sent protégé, confiant et elle m’a permis de retrouver ma foi après que j’ai perdu mon père.» Pour Ella Masar, leur amour est une évidence et correspond en tous points à l’idéal chrétien: «La dernière fois que j’ai regardé, on ne pouvait pas faire plus proche de Jésus que ça».

Convaincue qu’aimer une femme n’a rien d’un péché, elle compte vivre sa vie ouvertement, sans faux-semblants et sans honte: «Peu importe que vous croyiez que c’est un péché ou pas, je ne demanderai jamais pardon pour l’avoir aimée fidèlement, avec tout ce que je suis et pour l’avoir honorée chaque jour», prévient Ella Masar. Une déclaration d’amour flamboyante qui mérite d’être connue.

Sur Twitter, elle s’est réjouie d’avoir pu faire part de cette nouvelle publiquement en publiant une photo d’elle et d’Erin McLeod, prise quelques heures plus tôt au mariage de la sœur d’Erin:

Elle a modifié sa biographie sur le réseau social et précise désormais: «L’identité de la personne que j’aime ne modèle pas ma foi, mais ma foi renforce la personne que j’aime». Elle a également fait part d’un autre verset, lourd de sens:

«La vérité vous rendra libres.»

Via Genre & Sport.