Difficile d’échapper aux interrogations sur l’orientation sexuelle de James Franco. L’acteur a embrassé un garçon en pleine rue, joue avec le genre, est en couple avec Zachary Quinto dans un film, s’affiche torse nu dans un lit avec l’acteur Keegan Allen, a revisité Cruising avec le film Interior. Leather Bar, et choisit délibérément des rôles de personnages gays. Mais a toujours démenti être gay. Jusqu’ici.

Dans le numéro de mars du magazine Four Two Nine, James Franco s’entretient avec James Franco. Slate a retenu en particulier un passage dans lequel «James Franco hétéro» demande à «James Franco gay» s’il est effectivement gay. La réponse est oui, mais pas forcément au sens où on l’entend:

«J’aime me dire que je suis gay dans mon art et hétéro dans la vie. Néanmoins, je suis aussi gay dans ma vie jusqu’au moment de la relation sexuelle, et là on peut dire que je suis hétéro. Alors je pense que tout dépend de la façon dont on définit le mot “gay”. Si c’est pour parler des personnes avec qui on couche, alors je dois être hétéro. Dans les années 20 et les années 30, on définissait l’homosexualité par la façon dont on se comportait, pas par les personnes avec qui on couchait. Les marins couchaient tout le temps avec des hommes, mais tant qu’ils se comportaient de façon virile, on ne les considérait pas comme étant gays.»

Le lobby LGBT accueille donc fièrement un nouveau membre dans ses rangs.