«Mon fils de 17 ans m’a dit qu’il a enfin eu son premier baiser, et c’était avec un autre garçon. Je ne sais pas très bien quoi en penser.» C’est par ces mots que commence la lettre d’une «mère moderne du Maryland» à Dear Abby, une chronique de conseils publiée en ligne et reprise par différents médias anglophones.

«Lorsqu’il était en quatrième, il est tombé amoureux d’une fille, ”Lisa”. Elle n’a pas voulu de lui parce qu’elle avait une copine. Puis il est sorti avec une fille, “Annie”, mais ça n’a pas duré parce qu’il disait ne ressentir que de l’amitié pour elle. Il est ensuite devenu ami avec ce garçon “Joey”, qui a dormi à la maison plusieurs fois. Il m’a dit dès le départ que ce garçon était gay (c’est ce garçon qu’il a embrassé). Maintenant Joey a eu une copine.

«Le moins que l’on puisse dire, c’est que je suis perdue. Je sais qu’avec cette génération, tout est acceptable. Que mon fils soit gay ne me poserait pas de problème, et je l’aimerai de toute façon, mais je crois sincèrement qu’il est simplement perdu. (Il le dit lui aussi). Y a-t-il quoi que ce soit que je puisse faire pour l’aider?

La réponse de Dear Abby (alias Abigail Van Buren, alias Jeanne Phillips) est d’une telle simplicité qu’elle pourrait être donnée à tout parent qui s’inquiète du bien-être de son enfant:

«Oui. Dites à votre fils que vous l’aimez et que tout ce que vous voulez, c’est qu’il soit heureux. Puis laissez-le trouver par lui-même. Croyez-moi, il y arrivera. Les choses seront plus claires à l’avenir.»

Dear Abby, alias Jeanne Phillips, est depuis longtemps une alliée des personnes LGBT, ce qui lui a notamment valu de recevoir le prix Hétéro pour l’égalité de l’association des Parents and Friends of Lesbians and Gays (PFLAG, l’équivalent de Contact en France) en 2007.

Via Towleroad.