Le conseil municipal de Metz est le théâtre d’affrontements entre deux associations, sur fond de politique, a révélé Le Républicain Lorrain il y a quelques jours. L’association Les Amis de Verlaine – Verlaine est né à Metz en 1844 – a demandé des subventions afin de pouvoir acheter l’appartement de naissance du poète, dans le but d’en faire une maison d’auteur, un lieu ouvert au public.

L’association avait sollicité plusieurs élu.e.s, de droite comme de gauche. Martine Nicolas, conseillère municipale UMP depuis 2008 et membre de l’association, a appuyé la demande effectuée par Bérangère Thomas, la présidente-fondatrice de l’association. «C’était un très bon projet sur le papier», estime Martine Nicolas. Mais voilà, trois ans après avoir acheté l’appartement et les élections départementales approchant, Bérangère Thomas a fait son«coming-out Front National» et est devenue conseillère municipale représentant le Rassemblement Bleu Marine.

Martine Nicolas a alors révélé avoir reçu un mail de la part de Bérangère Thomas contenant un tract du Front National qu’elle demandait de diffuser. Martine Nicolas est convaincue que le listing de l’association a été utilisé pour lui envoyer ce courrier.

«Les allégations de Martine Nicolas sont complètement fausses, c’est un amalgame très grave et nous sommes en phase de porter plainte pour diffamation contre elle», s’indigne Bérangère Thomas.

SITUATION « COCASSE »
La situation est «cocasse» selon Matthieu Gatipon-Bachette, le président de l’association Couleurs Gaies, le centre LGBT de Metz. En effet, le groupe FN au conseil municipal s’est exprimé, en octobre 2014, de façon virulente, par la voix d’une autre élue, Françoise Grolet, contre l’obtention d’une subvention de 2000 euros à Couleurs Gaies au motif que Couleurs Gaies est une association communautaire qui «s’est fait une spécialité du militantisme anti-FN».

«L’association Couleurs Gaies est bel et bien une association politique, qui milite contre le Front National, en témoignent les tracts distribués lors de la dernière Gay Pride qui formulaient l’expression d’une opinion politique anti-FN.»

Pour Martine Nicolas, ce positionnement n’est pas cohérent, car «si la présidente des Amis de Verlaine trouve que Couleurs Gaies est une association politique, que penser de l’association Les Amis de Verlaine dont la présidente est encartée au FN et utilise les listings afin de diffuser des tracts politiques?»

De son côté, Bérangère Thomas se défend de toute homophobie et donne comme preuve de son ouverture d’esprit son association consacrée au poète homosexuel et les liens qui l’unissent aux Amis de Rimbaud. Finalement, l’association Les Amis de Verlaine n’a pas reçu de subvention au dernier conseil municipal, le vote est reporté au mois prochain. «Je ne regrette pas de les avoir aidés à acheter l’appartement de naissance de Verlaine, mais il y a trop d’incohérences dans leur discours et je voulais le montrer», affirme Martine Nicolas.