Créé pour encourager le milieu publicitaire à soutenir l’effort de guerre des États-Unis en 1942, l’Ad Council s’est depuis spécialisé dans ce que l’on appelle les «public service announcements» (PSA), des messages d’intérêt public diffusés gracieusement par les médias afin de sensibiliser et de faire évoluer les mentalités sur des questions sociales et sociétales. La dernière vidéo de l’organisation veut démontrer que «l’amour n’a pas d’étiquette» («Love Has No Labels») et lutter contre les «préjugés subconcients», ceux qui sont ancrés, sans que l’on s’en rende compte, dans notre façon de voir les autres.

Au son de la voix de Mary Lambert dans la chanson Same Love, de Macklemore, des silhouettes apparaissent derrière un écran de radiographie géant, installé au milieu d’une foule. Les squelettes s’embrassent puis se révèlent: ce sont deux femmes. Leur succèdent un couple mixte, une famille homoparentale, des personnes handicapées, des meilleur.e.s ami.e.s de religions et de cultures différentes et bien d’autres. Le message: l’amour n’a pas de genre, l’amour n’a pas d’âge, l’amour n’a pas de race, l’amour n’a pas de religion. Nous sommes humain.e.s avant tout.

Si le lecteur ne s’affiche pas, cliquez sur ‪Diversity & Inclusion – Love Has No Labels‬

Publiée sur YouTube il y a deux jours – le 3 mars –, la vidéo a été vue plus de 5 millions de fois.