La finale de la 60e édition de l’Eurovision n’aura lieu que le 23 mai prochain, à Vienne. Mais aujourd’hui, ce sont déjà plus de la moitié des titres qui sont connus. Difficile pourtant de faire le moindre pronostic tant que certains titres ne sont pas encore présentés. Parmi les incontournables du concours, manquent encore à l’appel les représentant.e.s de la Suède, de l’Azerbaïdjan, du Royaume-Uni, de l’Autriche (pays hôte après la victoire de Conchita Wurst l’an passé), mais aussi et surtout de l’Australie qui participera exceptionnellement cette année. Si le nom de son représentant est déjà connu (Guy Sebastian), en revanche, le titre qu’il interprétera demeure pour le moment secret. Dans l’attente, certaines nations se sont d’ores et déjà démarquées.

Finlande: Pertti Kurikan Nimipäivät – Aina mun pitää
À n’en pas douter, les Finlandais du groupe Pertti Kurikan Nimipäivät n’ont pas fini de faire parler d’eux. D’abord, parce que leur chanson — Aina mun pitää (« chaque fois que je dois ») — est un titre punk comme l’Eurovision n’en a jamais connu. Un morceau qui risque de déstabiliser le public, plutôt habitué à des ritournelles plus mélodieuses – même si la Finlande s’était déjà distinguée en 2006 avec le groupe de heavy metal Lordi et son titre Hard Rock Hallelujah, avec lequel elle a remporté la compétition. Ensuite, parce que les quatre membres de cette formation musicale sont atteints soit d’autisme, soit porteurs de trisomie 21. Mais pas question pour eux de miser sur leur côté atypique. «On ne veut pas que les gens votent pour nous par pitié, préviennent-ils. On n’est pas différents des autres. Juste des mecs normaux avec un handicap mental.» Reste à savoir si le public européen suivra et leur permettra de se qualifier à l’issue de la première demi-finale du concours, le 19 mai. Une émission d’ailleurs diffusée par France Ô, au cours de laquelle les téléspectateurs/trices français.es seront amené.e.s à voter.

Si le lecteur ne s’affiche pas, cliquez sur Pertti Kurikan Nimipäivät – Aina mun pitää

Pays-Bas: Trijntje Oosterhuis – Walk Along
On les croyait damnés. Mais depuis deux ans, les Pays-Bas sont revenus au premier plan de l’Eurovision, avec une belle seconde place à Copenhague, en 2014. Cette année, les voilà bien décidés à réitérer leur exploit avec Trijntje Oosterhuis. Son Walk along fait partie des chansons qui restent immédiatement en mémoire. Même si certains ne manqueront pas de railler le refrain composé de multiples «Why aïe aïe aïe», qui pourrait illustrer sans problème les publicités d’une célèbre marque de crème anti-hémorroïdes.

Si le lecteur ne s’affiche pas, cliquez sur Trijntje Oosterhuis – Walk Along (The Netherlands) 2015 Eurovision Song Contest

Estonie: Elina Born et Stig Rästa – Goodbye To Yesterday
L’Estonie, justement, semble s’inspirer directement du succès du duo de hollandais The Common Linnets (Calm after storm) de 2014. Avec Goodbye to yesterday, ils proposent un titre qui fera sans aucun doute mouche lors du concours, parce que rythmé et pensé pour le grand public. Ils concourront eux aussi dans un premier temps, lors de la première demi-finale du 19 mai.

Si le lecteur ne s’affiche pas, cliquez sur Elina Born & Stig Rästa – Goodbye To Yesterday (Estonia) 2015 Eurovision Song Contest

Italie: Il Volo — Grande amore
Depuis son retour à la compétition en 2011 (après 13 années d’absence), l’Italie n’a quasiment fait aucun faux pas. Si Lara Fabian était sur les rangs pour représenter la péninsule en 2015, c’est finalement le boys band Il volo qui ira pousser la chansonnette sur la scène viennoise. Armé d’une chanson à mi-chemin entre le lyrique et la pop, il devra prouver que ce genre ne porte pas la poisse à ses interprètes… Derniers gadins en date: ceux de la Norvège en 2010 (Didrik Solli-Tangen – My Heart is yours), de la France avec Amaury Vassili en 2011 (Sognu), ou de la Croatie en 2013 (Klapa s Mora – Mizerja).

Si le lecteur ne s’affiche pas, cliquez sur Il Volo – Grande amore

France: Lisa Angell – N’oubliez pas
C’est une surprise. Après de multiples échecs les années précédentes, la France propose enfin un titre parfaitement calibré pour l’Eurovision. Même si on peut lui reprocher son petit côté daté. Mais Lisa Angell sait chanter, et N’oubliez pas marque les esprits. Il ne reste plus qu’à espérer qu’elle se verra attribuer un ordre de passage favorable (entre la 17e et 22e position) lors de la finale du 23 mai, la France étant qualifiée d’office.

https://www.youtube.com/watch?v=7wwmElQ2UpY

Si le lecteur ne s’affiche pas, cliquez sur Lisa Angell « N’oubliez pas » version Live (France) – Eurovision 2015

Récapitulatif des 21 premières chansons :

Si le lecteur ne s’affiche pas, cliquez sur Eurovision 2015 selected songs up to week 9

Nos précédents articles sur l’Eurovision 2015.