Après avoir été critiqué pour ses propos misogynes et homophobes, David Douillet se voit reprocher par des sites d’extrême-droite de soutenir le « lobby LGBT ». En cause, les 2000 euros que le député des Yvelines a attribué au Refuge, sur sa réserve parlementaire (lire Réserve parlementaire: combien ont touché les associations LGBT?). Excédé, l’ancien judoka a défendu son soutien au Refuge sur son blog, tout en se défendant d’aider le fameux « lobby LGBT ».

Dans son post, le député rappelle qu’il se fait insulter régulièrement depuis des années en raison de ses propos sur les femmes et les « tapettes ». Et puis…

« Ce matin, un homme a téléphoné à mon bureau, à l’Assemblée Nationale, pour se scandaliser que je finance « le lobby LGBT ». (…) Alors, parce que j’ai choisi de venir en aide à des jeunes en rupture familiale, dont certains ont été jetés à la rue par des parents ne supportant pas leur homosexualité, dont certains ont déjà tenté de se donner la mort tellement leur souffrance était grande, alors pour cela, on vient maintenant me taxer de « financer le lobby LGBT » ?!! », s’agace David Douillet.

Plus loin, il affirme « revendiquer » ce soutien. « Je n’y vois aucun « lobby », juste de l’humanité, de la fraternité, poursuit-il. Serait-ce trop ?

Pour sa défense, il rappelle enfin avoir combattu fermement le mariage pour tous:

« On peut avoir combattu le mariage homosexuel sans être homophobe. Pauvre France, dont les enfants ne savent même plus distinguer un lobby qui milite pour des changements, que j’ai combattus, des heures et des heures, des nuits et des nuits à l’Assemblée (mariage homosexuel, PMA, GPA…) d’une association qui vient au secours de ceux dont la vie même est en danger. »