C’est écrit noir sur blanc: sur la ligne 2 entre la station Sol et le terminus Las Rosas du métro de Madrid, les équipes de contrôle sont encouragées à porter leurs efforts sur «LES MUSICIENS, LES MENDIANTS ET LES GAYS», a révélé mercredi 18 février la radio Cadena SER. La consigne a été transmise dans la nuit de mardi à mercredi aux équipes de sécurité qui ont refusé d’obéir. Les responsables du métro madrilène ont lancé une enquête qui a provoqué la suspension temporaire d’un cadre de la direction de la sécurité. C’est lui qui aurait transmis ce document aux agents subalternes. Une commission disciplinaire doit se réunir le concernant. Mais plusieurs syndicats ont pointé du doigt que ce document a dû être validé par ses supérieur.e.s hiérarchiques, qui seraient donc également responsables.

L’enquête est toujours en cours et doit permettre de déterminer si la personne suspendue a agi de son propre chef, au détriment des protocoles existants, ou si elle l’a fait en suivant les indications d’un.e supérieur.e. Pour le ministre de la Présidence, de la Justice et porte-parole du gouvernement régional Salvador Victoria, il s’agit là d’un «incident répréhensible et regrettable». Le ministre des Transports Pablo Cavero et la direction du métro de Madrid ont indiqué vouloir rencontrer des associations LGBT lundi pour présenter des excuses et tenter de fournir des explications.

Photo Capture