Un peu plus d’un an après leur libération du camp de travail russe où elles étaient incarcérées, les deux membres du groupe Pussy Riot ont sorti une chanson pour la première fois écrite en anglais. I Can’t Breathe est comme le laisse entendre son titre, un morceau qui rend hommage à la mémoire d’Eric Garner, tué en juillet 2014 par un policier à Staten Island, qui a utilisé une technique d’étranglement pour l’appréhender: «Cette chanson est pour Eric Garner et pour ceux et celles de la Russie aux États-Unis et à travers le monde qui souffrent du terrorisme d’État – tué.e.s, étouffé.e.s, qui ont péri à cause de la guerre et des violences de toute sorte encouragées par l’État – pour tou.te.s les prisonnièr.e.s politiques et ceux et celles dans les rues qui se battent pour le changement. Nous sommes solidaires.» Dans le clip qui a été révélé cette semaine, Maria Alekhina et Nadezhda Tolokonnikova sont allongées au fond d’un trou qui petit à petit se remplit de terre jusqu’à les ensevelir complètement…

Si le lecteur ne s’affiche pas, cliquez sur Pussy Riot – I Can’t Breathe