A 67 ans, l’homme politique irlandais Pat Carey vient de faire son coming-out. Ancien ministre pour la Communauté, l’Égalité et les affaires liées aux régions qui parlent la langue irlandaise entre 2010 et 2011 et membre du Fianna Fáil, le parti de centre-droit, il a profité d’une interview dans l’émission RTÉ’s Today vendredi 13 février pour aborder le sujet:

«Quand je regarde en arrière c’est horriblement dommage de n’avoir pas été capable de le faire, a-t-il expliqué. Rien ne m’arrêtait, mais je n’étais pas certain de comment cela serait reçu. Je n’ai jamais eu l’assurance ou le courage pour le faire, et c’en est devenu au point où on finit par se dire à soi-même “il est trop tard pour en parler désormais”.»

Pat Carey vit ouvertement son homosexualité auprès de ses proches depuis quatre ans et est en couple avec un homme après trente-cinq de célibat. C’est le coming-out de l’actuel ministre de la Santé Leo Varadkar, en janvier dernier, qui l’a motivé à parler ouvertement de son homosexualité: «Je me suis dit que je tenais une opportunité et que peut-être ma perspective pouvait aider d’autres personnes de mon âge», explique Pat Carey qui affirme néanmoins regretter de ne pas avoir fait son coming-out durant sa carrière politique.

REFERENDUM AU PRINTEMPS
Alors que les citoyen.ne.s irlandais.e.s devront se rendre aux urnes au printemps prochain pour le referendum sur l’ouverture du mariage pour les couples de même sexe, Pat Carey compte bien profiter de cette nouvelle visibilité dans le débat public pour soutenir l’égalité: «La loi sur le partenariat civil a été un moment charnière dans la société irlandais et il y a eu un changement dans ce même temps, assure-t-il. Je crois que nous sommes une société plus gentille et plus tolérante. J’espère que nous pourrons bâtir là-dessus. Ratifier le référendum sur la législation pour le mariage pour tous nous aidera sur cette voie. Franchement, je doute que le ciel nous tombe sur la tête. Ce n’est pas arrivé quand Màire Geoghegan-Quinn a décriminalisé l’homosexualité, ce n’est pas arrivé avec la loi sur le partenariat civil et je n’ai aucun doute que le ciel ne tombera pas non plus quand le mariage pour tous deviendra une loi.» Les derniers sondages montrent que plus de 70% des citoyen.ne.s irlandais.es sont en faveur de l’ouverture du mariage aux couples de même sexe.

Photo F2 Centre