[mise à jour, 14h50] Correction sur la date de rendu de la décision de la CJUE

Il est en bonne santé, jeune et exerce la profession d’aide-soignant. Steven Kuzan voudrait pouvoir faire don de son sang pour aider les malades qu’il côtoie chaque jour dans le cadre de son métier. Mais la loi le lui interdit car il a des relations avec d’autres hommes. Révolté par cette situation, le jeune homme de 23 ans a lancé une pétition il y a sept mois sur la plateforme Change.org. Celle-ci a reçu le soutien de plus de 135 000 personnes. Steven Kuzan espère pouvoir pousser la ministre de la Santé Marisol Touraine à changer les règles pour mettre fin à la discrimination. Plus d’une cinquantaine d’organisations ont apporté leur appui à la pétition de Steven Kuzan. Parmi ces soutiens, des associations LGBT, le Centre LGBT de Touraine en tête, mais aussi des partis politiques, dont le Parti socialiste, le Parti de gauche et Europe Écologie Les Verts Région Centre.

Dans le texte de la pétition, le militant rappelle qu’en juillet 2014, l’avocat général de la Cour de justice de l’Union européenne (CJUE) avait déjà souligné que la législation française contient une discrimination en ce qu’elle cible le genre et l’orientation sexuelle des donneurs. Des solutions avaient été proposées par le député socialiste Oliver Véran dans un rapport remis à Marisol Touraine en 2013, mais aucune modification du droit existant n’a suivi. La date à laquelle la CJUE rendra sa décision n’a pas encore été révélée, a indiqué à Yagg la juridiction.

Photo Capture