Le pitch de La Parade, un film serbe de Srdan Dragojević, pourrait laisser dubitatif. Jugez plutôt: «En voulant sauver son pitbull chéri et contenter sa fiancée capricieuse, Lemon, parrain des gangsters de Belgrade, se voit obligé d’assurer la sécurité de la première gay pride de Serbie».

Pourtant, La Parade est un film à voir absolument. Lors de sa sortie, en janvier 2013, Yannick Barbe écrivait sur Yagg: La grande réussite de Srdan Dragojević, c’est de mettre tout le monde dans le même panier et d’offrir une sorte de catharsis de toutes les blessures de ce pays par le rire. Il n’y pas les bons d’un côté et les méchants de l’autre. La comédie poussée à son paroxysme, qui joue à fond sur les préjugés (le machisme et le culte de la virilité par exemple, qui gangrènent toute la société serbe, en prennent un sacré coup), est là pour les faire tomber un à un.»

 Ce soir, à 22h50, sur Arte.