À San Fransokyo, un petit génie, Hiro, s’amuse à construire des robots de combat qui cachent leur jeu sous leurs airs de bisounours. Son frère Tadashi, tout aussi génial, réussit à le convaincre de tenter sa chance à l’université. La vie bascule alors et Hiro se retrouve à combattre un complot diabolique avec les ami.e.s et camarades de labo (donc génies aussi, chacun.e à sa manière) de Tadashi.

Si Disney s’est contenté de s’inspirer de la bédé Marvel Big Hero 6, l’esprit est là (ne pas manquer le clin d’œil post-générique). Le film est plus sombre que la plupart des dessins animés Disney, et cible plutôt ados et adultes que les enfants. Le très attachant personnage de Baymax, qui est tellement plus qu’un loyal bibendum, apporte une touche de tendresse. La fusion Disney/Marvel faisait un peu peur, Les Nouveaux Héros rassure. Une utilisation fine de la 3D, une excellente bande originale, un scénario qui ne lésine pas sur les rebondissements, les fausses pistes et les révélations, des personnages complémentaires et qu’on a hâte de retrouver dans de nouvelles aventures… Entre loufoquerie et coolitude (un peu comme Gardiens de la Galaxie sans les longueurs), le pari est réussi.

Visuellement très abouti – on rêve d’aller faire un tour à San Fransokyo –, Les Nouveaux Héros veut montrer qu’un deuil, même terrassant, est en fait surmontable, et qu’avec de la volonté, beaucoup d’amour et une bonne bande de potes, on peut tous, comme le dit Conchita Wurst, être des héros.

Si le lecteur ne s’affiche pas, cliquez sur Les Nouveaux Héros – Nouvelle Bande-Annonce en VF

Les Nouveaux Héros, de Don Hall et Chris Williams, avec Scott Adsit, Ryan Potter, Daniel Henney (VO), Kyan Khojandi, Maxime Baudouin, Damien Ferrette (VF)…

Photo Disney