Retrouvez le player après les commentaires de la Yagg Team.

Bénédicte Mathieu: Anything But Ordinary, Avril Lavigne
J’imagine bien cette chanson dans le générique de fin d’un film, après la dernière image: un couple, d’un voilier, vient de plonger dans une mer bleue. L’une a sauvé l’autre. Les larmes piquent mes yeux. J’ai bien aimé cette romance.

Judith Silberfeld: Ultimate, Lindsay Lohan
Cette sensation d’avoir rencontré LA personne avec laquelle on a envie de passer sa vie, je la ressens depuis plus de 20 ans. C’est déjà en soi pralinesque (mais tellement bon), encore plus sucré avec Lindsay Lohan.

Julien Massillon: Je t’aimais, je t’aime et je t’aimerai, Francis Cabrel
Allez savoir pourquoi cette chanson me trotte dans la tête quand il est question d’amour. Il y en a plein DAUTRES, hein, mais cette année, ça se bouscule dans mon cœur et je crois que Francis l’emporte.

Fatima Rouina: Tu es ma came, Carla Bruni
Cette année, je la joue love-to-love-gangster avec Carla Bruni. « Tu es ma came », « On dirait que tu coules dans mes veines » on pourrait presque penser que Carla a piqué le texte à Oxmo Puccino! De l’amour old shool, celui que tu déclarais à 17 ans à ta/ton first pour lui exprimer combien elle/il te manque…AAAH L’AMOUR! AAAH CARLA!

Maëlle Le Corre: Truly, Madly, Deeply, Savage Garden
On peut se moquer de Savage Garden, pur produit des années 90, de ce slow sirupeux qui parle d’amour « sincère, fou et profond, de ce clip tourné à Paris-the-city-of-love. Oui, on peut. Mais quand même cette chanson fout sacrément la chair de poule, tant elle suinte l’amour pour toujours.

Jordan Venant: O, Omarion
Du love à la RnB, il n’y à qu’un (petit) pas. Cet ex chanteur du boys band B2K l’avait bien compris à l’époque.

Xavier Héraud: Say Yes, Elliott Smith
Une voix, une guitare, une chanson sur une histoire d’amour bancale, à laquelle il faut donner une chance, ou pas. Voilà mon genre de chanson d’amour!

Christophe Martet: You Go To My Head, Lio
Je vais faire une infidélité à Judy Garland, qui la chantait souvent. Mais j’aime particulièrement cette version de Lio. Oui, l’amour est une drogue.

Photo Silke Gerstenkorn