La cérémonie des Grammy Awards a été marquée par la quadruple victoire du chanteur britannique Sam Smith, qui a remporté celle de la Meilleure chanson avec Stay With Me, du meilleur album pop pour In the Lonely Hour, de révélation de l’année et de l’enregistrement de l’année. Il en a profité pour remercier celui qui lui a, bien malgré lui, inspiré le tube qui l’a fait connaître: «Je veux remercier l’homme qui a inspiré cet album et dont je suis tombé amoureux l’an dernier, merci beaucoup d’avoir brisé mon cœur, parce que tu m’as fait gagner quatre Grammys.» Il a par la suite repris la fameuse chanson en duo avec Mary J. Blige:

https://www.youtube.com/watch?feature=player_detailpage&v=Ysg2h_V-YF8

Si le lecteur ne s’affiche pas, cliquez sur GRAMMY AWARDS 2015 – Sam Smith & Mary J. Blige « Stay With Me' »

Même quand on sait qu’elle risque de nous surprendre, la chanteuse Sia continue d’étonner un peu plus. Pour Chandelier, qu’elle a chanté comme à son habitude en tournant le dos au public, elle s’est accompagnée une nouvelle fois de la jeune danseuse Maddie Ziegler… mais aussi de la comédienne Kristen Wiig. Cette dernière a livré une performance époustouflante. Sia est néanmoins repartie sans récompenses, malgré plusieurs nominations.

https://www.youtube.com/watch?feature=player_detailpage&v=E5bnJRI7_N8

Si le lecteur ne s’affiche pas, cliquez sur Sia ‘chandelier’ 2015 Grammy Awards live peformance HD

Lady Gaga et Tony Bennett ont remporté le Grammy du Meilleur album vocal pop traditionnel, avec leur Cheek To Cheek, qu’il et elle ont repris ensemble:

https://www.youtube.com/watch?feature=player_detailpage&v=ty_IyxRuY0c

Si le lecteur ne s’affiche pas, cliquez sur Tony Bennett, Lady Gaga – Cheek To Cheek (GRAMMYs on CBS)

Révélé deux jours plus tôt, le Living For Love de Madonna a aussi électrisé la foule. La Madone a fait le show face à un parterre de danseurs-taureaux.

https://www.youtube.com/watch?feature=player_detailpage&v=0luUC9JeO3c
Si le lecteur ne s’affiche pas, cliquez sur « Living For Love » no Grammy Awards 2015

QUAND LES GRAMMY DEVIENNENT POLITIQUES
L’autre grand gagnant de la soirée a été Pharrell Williams, qui a tenu à rendre hommage aux victimes de violences policières aux États-Unis et au mouvement Black Lives Matter né lors des manifestations de Ferguson, notamment lorsque ses danseurs ont levé les mains en l’air, un rappel du tristement célèbre «Hands up, don’t shoot» («mains en l’air, ne tirez pas») lors de sa réinterprétation très impressionnante de Happy:

https://www.youtube.com/watch?v=ZU8PXQqyaHc#t=104

Si le lecteur ne s’affiche pas, cliquez sur Pharrell Williams – Happy At Grammy Awards 2015

Les deux Français à l’origine du clip de Happy, Clément Durou et Pierre Dupaquier, ont quant à eux reçu le Grammy de la Meilleure vidéo de l’année.

Autre grande performance dont la résonance dépassait la cérémonie, celle de John Legend et Common, avec Glory, avec derrière eux les images du film d’Ana DuVernay, Selma, qui retrace le mouvement pour les droits civiques des Noirs dans les années 60 mené par Martin Luther King:

https://www.youtube.com/watch?feature=player_detailpage&v=B6KlK93LZBs

Si le lecteur ne s’affiche pas, cliquez sur John Legend & Common performance Glory – Grammy Awards 2015 [FULL SHOW HD]

La soirée a enfin été aussi marquée par la diffusion d’un message du président Barack Obama, contre les violences faites aux femmes: «Actuellement une femme sur cinq a été victime d’un viol, ou d’une tentative de viol, et plus d’une femme sur quatre a subi des violences domestiques, a-t-il rappelé. Ça ne va pas. Il faut que cela cesse. Les artistes ont ce pouvoir unique de pouvoir changer les esprits et les comportements.»

Si le lecteur ne s’affiche pas, cliquez sur President Obama’s Message at the 2015 GRAMMY Awards