Jusque dans les dernières minutes, le suspense fut haletant. Par une décision rendue en janvier, la juge fédérale Callie Granade, nommée à ce poste par l’ancien président George W. Bush, avait jugé qu’il était inconstitutionnel d’empêcher les couples de même sexe de se marier. Elle avait assorti sa décision d’un délai d’application, pour permettre d’éventuels recours d’avoir lieu. Les autorités de l’Alabama ont effectivement fait appel et demandé à ce que l’application de la décision soit suspendue jusqu’à ce qu’un arrêt définitif soit rendu. La Cour suprême des États-Unis, qui avait jusqu’au vendredi 6 février pour se prononcer, ne l’a pas fait. Le jugement de Callie Granade a donc pu entrer en application dès aujourd’hui, lundi 9 février.

Hier, le président de la Cour suprême d’Alabama Roy Moore a envoyé un courrier à tou.te.s les juges de l’État, leur interdisant de délivrer des licences de mariage aux couples de même sexe. Il a également écrit à la Cour suprême, mais celle-ci a refusé de prolonger plus longuement l’interdiction. Avant même la réponse de celle-ci, quelques juges avaient décidé de passer outre l’ordre de Roy Moore et avaient signé des licences de mariage pour des couples qui en avaient fait la demande, indique The New York Times. Plusieurs dizaines de couples de même sexe ont dès aujourd’hui pu obtenir le précieux sésame. «Nous voulions entrer dans l’histoire», ont déclaré à Reuters Laura et Dee Bush (photo), deux femmes en couples depuis sept ans et qui ont fait partie des premières à recevoir l’autorisation de se marier. Elles ont toutefois été précédées par Olanda et Dinah, le premier couple de même sexe à s’être légalement marié dans cet État.

La Cour suprême doit se prononcer en juin sur l’ouverture du mariage à l’échelle du pays tout entier. L’affaire de l’Alabama a permis de révéler des dissensions dans les rangs de la plus haute juridiction américaine. En effet, deux des neuf juges qui la composent ont émis une opinion dissidente, indiquant qu’ils auraient souhaité que les mariages de couples de même sexe n’aient pas lieu jusqu’à ce que la décision de la Cour soit rendue. Le juge Clarence Thomas a rappelé que d’ordinaire, la Cour suspend les décisions des juridictions inférieures sur les sujets dans lesquels elle est appelée à intervenir, indique le blog de la Cour suprême.

En ouvrant le mariage, l’État réputé conservateur d’Alabama est devenu le 37e État américain à permettre aux couples de même sexe de s’unir.

Photo via Facebook