Quand deux des meilleures humoristes lesbiennes américaines se retrouvent sur le même plateau, on peut s’attendre à passer un excellent moment. Wanda Sykes était l’invitée d’Ellen DeGeneres cette semaine, qui en a profité pour prendre des nouvelles de sa femme Alex et de leurs jumeaux. Wanda Sykes raconte que toute la famille est récemment allée en France, mais que pendant leurs vacances, son épouse ne la laisse pas tenir le portefeuille: «Parce que je n’ai aucun respect pour l’euro», assure-t-elle sans sourciller, avant d’ajouter que pour elle, notre monnaie européenne n’a aucune crédibilité: «On dirait de l’argent pour jouer! Certains billets sont verts, d’autres bleus. Certains sont plus petits que les autres! Donc je jette l’argent par les fenêtres.»

Si le lecteur ne s’affiche pas cliquez sur Wanda Sykes on Her Kids Speaking French

Une autre chose bien française chiffonne Wanda Sykes: «Et puis là-bas, il n’y a pas vraiment de pourboires.» «Oui, comme en Australie», confirme Ellen DeGeneres. «Oui, parce qu’ils ont eu cette idée novatrice que quand on a une entreprise, il faut payer ses employé.e.s soi-même! s’exclame-t-elle. C’est fou! Et ils ont aussi l’assurance maladie. Quand on va au restaurant, ma femme, Alex, laisse quelques pièces, on dirait des centimes! Donc je trouve toujours une raison d’y retourner. “Oups, j’ai oublié mes gants!” et je laisse un de ces petits billets bleus. Ça me fait me sentir mieux.» Mais Ellen DeGeneres ne manque pas de lui rappeler un petit détail: «Le billet bleu de cinq, tu sais combien il vaut?» «Cinq, cinq euros, évalue Wanda Sykes en restant vague. Ça équivaut à, à peu près, 100 balles!»

Ce qui est certain, c’est que les enfants de Wanda Sykes sont en France comme des poissons dans l’eau, car selon leur mère, ils sont bien plus à l’aise en français qu’en anglais. «Tu sais, je crois même qu’ils disent des gros mots en français! Je dis à Alex: “Je crois qu’ils jurent là”, et elle me répond: “Mais non, chérie, mais non”», raconte l’humoriste mimant son épouse une cigarette à la main, comme toute bonne Française qui se respecte. «Mais les enfants parlent anglais avec un accent français?» questionne Ellen DeGeneres. Wanda Sykes acquiesce. «C’est adorable!» «Oui… à condition qu’ils restent à l’école française, reprend Wanda Sykes, sceptique. Le jour où ils vont aller dans une école normale, on va leur taper dessus! Ils vont se faire persécuter.» Peut-être un brin naïve, Ellen DeGeneres lui demande si les enfants portent un béret et des vêtements français. «Oh oui bien sûr, et puis je les maquille en mimes aussi? Mais qu’est-ce qui ne tourne pas rond chez toi? s’exclame Wanda Sykes. Et puis on leur donne une baguette, un béret, une tête de mime et hop, à l’école! Sur leur vélo imaginaire! Mais qu’est-ce qui ne va pas chez toi?!» Réponse d’Ellen: «C’est ce que je ferais, moi.»

Via She Wired.