Sous la nef d’une église éclairée par des cierges, un Sam Smith (aux airs lointains de Boy George) se tient debout à quelques centimètres d’un cercueil, un air de désespoir sur le visage. Grâce aux paroles de la chanson, Lay Me Down, on comprend qu’il dit adieu à celui qu’il aime. Ses lèvres ne bougent pas toujours en même temps que sa voix, mais le réalisateur Ryan Hope semble s’être surtout concentré sur l’idée de véhiculer l’illusion d’un plan-séquence. Après les funérailles, on bascule dans la lumière, les rires et la joie, puisque le même Sam Smith épouse un homme.

«Cette chanson occupe une place très particulière dans mon cœur, a-t-il expliqué sur Facebook. Avec cette vidéo, le réalisateur Ryan Hope et moi-même avons voulu faire une déclaration et mettre en scène quelque chose qui nous passionne profondément. Cette vidéo montre mon rêve qu’un jour, les homosexuel.le.s hommes et femmes ainsi que les hommes et les femmes transgenres à travers le monde entier, tout comme nos familles et nos ami.e.s hétéros, puissent se marier, sous n’importe quel toit, dans n’importe quelle ville, n’importe quelle commune, n’importe quel village, n’importe quel pays.»

Si le lecteur ne s’affiche pas, cliquez sur Sam Smith – Lay Me Down

Le chanteur britannique a fait son coming-out en mai 2014.