La Slovaquie organise un referendum ce week-end sur la définition du mariage, sur l’interdiction d’adopter pour les gays et les lesbiennes et sur l’éducation sexuelle à l’école. Ce vote fait suite à une pétition lancée par un groupe homophobe, qui avait récolté plus de 400 000 signatures.

Lors d’une audience à Rome, le Pape François s’est exprimé en ces termes, rapporte Buzzfeed: « Je salue les pèlerins de Slovaquie, et à travers, eux, je souhaite exprimer mon appréciation à toute l’église slovaque, et encourager chacun à poursuivre ses efforts dans la défense de la famille, la cellule vitale de la société.  »

S’il n’y a pas de référence directe au référendum, le timing et les mots employés ne laissent pas trop de place au doute.

Si le referendum est gagné par les homophobes, rien ne changera véritablement, les couples gays et les couples de lesbiennes n’ont déjà pas le droit de se marier ou d’adopter. La Constitution avait déjà été modifiée en ce sens en juin dernier (Lire La Slovaquie adopte un amendement limitant le mariage «à l’union d’un homme et d’une femme»)
.