Événement majeur aux États-Unis, le Super Bowl a vu les Patriots de la Nouvelle-Angleterre affronter sur le terrain les Seahawks de Seattle hier, dimanche 1er février. Si la victoire des premiers par 28 points contre 24 peut intéresser les passionné.e.s de football américain, c’est la performance de Katy Perry lors de la mi-temps du match qui restera dans les mémoires de beaucoup d’autres. La chanteuse a repris plusieurs de ses tubes au cours d’une performance de 12 minutes, dans laquelle elle a été accompagnée par Lenny Kravitz pour reprendre I Kissed A Girl, et un medley de trois autres morceaux avec la rappeuse Missy Elliott.

Si le lecteur ne s’affiche pas, cliquez sur Katy Perry at the Half Time Show 2015

Tout le monde n’étant pas parfait, on retiendra aussi que le requin de gauche n’a pas eu le temps de réviser la chorégraphie avant de monter sur scène.

Autre performance musicale particulièrement remarquée: l’interprétation de l’hymne national américain par Idina Menzel, la voix derrière la version originale de Let It Go.

Si le lecteur ne s’affiche pas, cliquez sur Idina Menzel Sings The National Anthem

Outre le sport et la musique, le Super Bowl constitue également un événement télévisuel car il s’agit de l’événement le plus regardé outre-Atlantique. Les diffuseurs en profitent pour faire payer à prix d’or les spots de publicité. À Chicago et au Canada, les téléspectateurs/trices ont pu voir cette vidéo du joailler Michael Hill dans laquelle figure un couple de même sexe.

Si le lecteur ne s’affiche pas, cliquez sur Michael Hill Super Bowl XLIX 2015 Commercial

Ce spot est le montage raccourci d’une vidéo plus longue dans laquelle le joailler promeut plusieurs types de relations empreintes d’amour: «L’amour entre jeunes, l’amour entre personnes âgées, l’amour maternel, l’amour entre hétérosexuel.le.s, l’amour entre homosexuel.le.s, l’amour interdit». Pour réaliser cette vidéo, 1200 New-Yorkais.es ont été interviewé.e.s sur leur rapport à l’amour.

Si  le lecteur ne s’affiche pas, cliquez sur Michael Hill. We’re For Love.