Quand on veut mettre fin à une conversation dont on a perdu le contrôle, il est facile de taxer son interlocuteur/trice de «politiquement correct», ce «49.3 de l’éditocrate pour transformer les bien-pensants en faux derches». Les sujets favoris des anti-«politiquement correct»? «La soumission des élites à la horde de migrants islamisés, la castration des hommes par des féministes enragées, la destruction de la famille par la théorie du genre, le mariage gay blablablablabla».

À celles et ceux-là, Sophia Aram n’avait qu’une chose à dire ce matin, lundi 2 février, sur France Inter. Pas sûr que ce soit la meilleure réponse, mais elle a au moins le mérite de défouler.

Si le lecteur ne s’affiche pas, cliquez sur Le Billet de Sophia Aram : »Nique Ta Mère »