En 2001, les Pays-Bas furent le premier pays à ouvrir le mariage aux couples de même sexe. Depuis, d’autres pays l’ont imité, certains y réfléchissent, d’autres tentent de l’empêcher par tous les moyens. Ce qui en fait, comme l’écrit le Guardian, un « phénomène résolument du XXIème siècle ». Est-ce à dire pourtant que les gays, les lesbiennes ou les trans ne pensaient pas à se marier avant, quand bien même ils ou elles ne se définissaient pas de la sorte?

Dans un long article, le journal britannique cite plusieurs cas recensés dès le XVème siècle:

« En 1497, un apothicaire de 22 ans, Carlo di Berardo d’Antonio, reçut une amende et fut banni de Florence pour avoir vécu avec le teinturier Michele di Bruno da Prulli (qui écopa aussi d’une amende), et pour « l’avoir traité pendant de nombreuses années comme sa femme, à la place de sa femme » et lui avait fait jurer à l’église, sur la Bible, de « rester fidèle en ce vice sodomite », suivant essentiellement le même rituel qu’un couple hétérosexuel ».

Un article passionnant à découvrir pour peu que vous ayez un peu de temps devant vous et que vous compreniez l’anglais.

Lire The secret history of same-sex marriage [en]

Illustration Fabien Guenot