Truvada, un antirétroviral utilisé depuis plus d’une décennie dans le traitement de l’infection par le VIH, est autorisé aux États-Unis depuis 2012 pour prévenir la transmission du VIH, en particulier chez les gays. En France, l’essai Ipergay a montré que la réduction de la transmission pouvait atteindre 80% parmi les volontaires qui prenaient Truvada, en comparaison de ceux qui avaient reçu un placebo.

Depuis plusieurs années, les débats autour de cet outil de prévention font rage entre les pro et les anti. Et dans la vraie vie, comment cela se passe-t-il? C’est tout l’intérêt des enquêtes telles que celle réalisée en juillet 201 par le journaliste Tim Murphy pour New York Magazine (Sex without Fear). Il est allé interroger plusieurs gays qui prennent du Truvada en préventif mais aussi ceux qui sont farouchement contre.

Les journalistes Mathieu Brancourt et Théau Brigand ont eu la bonne idée de traduire cette enquête à lire sur Seronet.