Depuis décembre, le site Contribuables.org véhicule des informations partielles ou erronées sur le Kiosque Infos Sida avec des relents d’homophobie. La campagne «Tu suces?», destinée à prévenir la propagation d’IST parmi les hommes ayant des relations sexuelles avec d’autres hommes (HSH) est au cœur des critiques de ce site proche de l’extrême droite. Les auteur.e.s reprochent notamment au Kiosque de «faire la promotion de l’homosexualité» avec de l’argent public. Plusieurs sites d’extrême droite ont repris ces allégations et en amplifient l’audience sur Internet. Sollicitée par Yagg, la directrice du Kiosque Infos Sida Eve Plenel a accepté de prendre la parole pour répondre aux attaques formulées contre la structure.

brochure tu suces 1 brochure tu suces 2 brochure tu suces 3

AUDIT
Contribuables.org reproche d’abord au Kiosque d’avoir reçu plus de 76000 euros de subventions de la part de l’Institut national de prévention et d’éducation pour la santé (Inpes) tout en ne récoltant que 30 euros de cotisations auprès de ses adhérent.e.s. «Le Kiosque est membre du Groupe SOS et fonctionne comme une association de personnes morales, explique Eve Plenel. Les trois associations adhérentes versent chacune 10 euros de cotisations.» Le fait qu’aucun bilan d’activité n’a été mis en ligne sur le site depuis 2011 est également reproché au Kiosque. «Nos rapports moraux et d’activité sont approuvés chaque année par nos instances et transmis à tous nos financeurs et aux partenaires qui le souhaitent; ils peuvent être envoyés sur simple demande mais nous n’avons pas d’obligation légale d’en faire la publicité sur internet», souligne Eve Plenel qui pense toutefois que cela aurait dû être fait pour 2012 et 2013, comme ce fut le cas par le passé. «Cet oubli sera corrigé», promet-elle. Ils peuvent d’ores et déjà être consultés sur Yagg: voici le rapport d’activité de 2012 et celui de 2013.

Contribuables.org pointe également du doigt le fait que les dépliants distribués en 2014 ont été imprimés en 2013 alors que la campagne elle-même remonte à 2012. «La campagne correspond à un financement de l’Inpes étalé sur trois ans. En 2011, nous avons procédé à l’élaboration des contenus, en 2012, c’était la fabrication et la conception, et la distribution a eu lieu à partir de 2013.» Ces accusations n’inquiètent pas Eve Plenel. «On réalise ce qui est prévu dans les conventions avec les organismes qui nous financent et tout ce que l’on fait est conforme à nos statuts, à nos objectifs, et surtout aux besoins de santé publique identifiés par la communauté scientifique, par les pouvoirs publics et par les acteurs de la lutte contre le VIH et les IST», fait-elle valoir en précisant qu’un audit a été réalisé par le Sidaction fin 2014 et que l’Inpes procède en ce moment même à un audit.

LGBT-PHOBIE
Eve Plenel ajoute que les dépliants de la campagne «Tu suces?» s’adressent en priorité aux HSH et qu’ils ont donc vocation à être exposés dans des lieux de rencontres fréquentés par des hommes bis ou gays. Si Contribuables.org estime qu’être «à la pointe des combats LGBTQI» ne relève pas de «considérations de santé publique», la directrice du Kiosque rappelle que la prévalence des IST est très forte chez les HSH: «Élaborer une communication ciblée en direction des gays et HSH, comme le fait également la campagne «Prends-moi» a du sens et ça en a encore plus lorsque l’on cible la pratique la moins protégée», précise-t-elle en faisant référence à la fellation. Le fait que ces brochures aient été distribuées sur un campus universitaire est selon elle lié au fait que «des associations étudiantes demandent des supports ludiques car cela constitue une bonne accroche pour parler de sexualité».

La responsable associative insiste sur le fait que d’après une enquête de la Smerep, seul.e.s 33% des étudiant.e.s utilisent systématiquement un préservatif lors de leurs rapports. «Donner un côté ludique et décalé à nos supports, c’est un moyen renouvelé de parler du sujet pour toucher les jeunes, les gays et les bis.» Les attaques de Contribuables.org contre le Kiosque semblent moins motivées par le souci de l’utilisation des deniers publics que par une LGBT-phobie qui ne s’assume pas. Faut-il s’en étonner quand l’association Contribuables.org compte dans ses rangs le militant anti-mariage pour tous Samuel Lafont qui s’est présenté aux élections européennes sous la bannière de Christine Boutin?

Via Bilith.

Photo via Facebook