Tout juste une semaine après la Floride, la justice a déclaré hier inconstitutionnelle l’interdiction du mariage pour les couples de même sexe dans l’État du Dakota du Sud: «Elle prive les citoyens d’un droit fondamental, et cette classification n’est pas strictement faite pour servir un intérêt d’État convaincant», a affirmé la juge Karen Schreier.

Six couples avaient porté l’affaire devant la justice pour contester la loi votée en 1996 et l’amendement déposé en 2006 qui définissent le mariage comme étant l’union d’un homme et d’une femme. Cinq d’entre eux souhaitaient voir leur mariage reconnu dans l’État du Dakota du Sud, et le dernier souhaitait pouvoir s’y marier. Nancy Rosenbrahn, qui a épousé sa compagne Jennie en 2014 dans le Minnesota était l’une des plaignantes: «D’un côté, c’est le plus beau cadeau qu’on puisse nous faire, de l’autre, en y réfléchissant, on se dit: “Et bien, ça devrait être un oui”, car nous ne sommes pas différentes de qui que ce soit. Il n’y a aucune raison de dire qu’on ne peut pas se marier. Il n’y a plus aucune raison valable de faire encore cela.»

Il est probable que le Dakota du Sud rejoigne le Missouri et l’Arkansas devant la cour d’appel fédérale du huitième circuit pour contester cette décision juridique. «Cela reste du domaine de l’État que l’institution du mariage soit définie par les votant.e.s du Dakota du Sud et non par les cours fédérales», a argumenté l’avocat général Marty Jackley.

Concernant l’État de la Louisiane, la Cour suprême a fait savoir hier qu’elle n’allait pas se prononçer avant l’examen de la cour d’appel fédérale du cinquième circuit. Pour les quatre autres États pour lesquels elle doit aussi se prononcer – le Kentucky, le Michigan, l’Ohio, et le Tennessee – la Cour suprême devrait se réunir à nouveau vendredi prochain pour statuer sur la décision de la cour d’appel fédérale du sixième circuit en novembre dernier qui avait prononcé l’illégalité du mariage pour les couples de même sexe.

Les militant.e.s LGBT américain.e.s s’inquiètent aujourd’hui de voir que cette avancée vers l’égalité s’accompagne d’une recrudescence d’autres lois contre les LGBT. En effet, au cours de l’année 2014, plusieurs États ont failli adopter des mesures donnant un feu vert aux discriminations homophobes et transphobes sous couvert le plus souvent de défendre les libertés religieuses, comme en Arizona, dans le Kansas ou dans le Maine. Dernièrement, un représentant du Missouri a présenté une proposition de loi permettant aux groupes religieux des campus universitaires de pouvoir discriminer les personnes LGBT en toute légalité. Au Texas, un autre parlementaire a même été jusqu’à proposer une loi visant à protéger la souveraineté de son État en l’exemptant de se soumettre à la Constitution… sur les questions liées au mariage des couples de même sexe.

Si le lecteur ne s’affiche pas, cliquez sur More Sneaky Anti-Gay Laws Popping Up: Jan 12 MNW

Désormais, 36 États autorisent les personnes de même sexe à se marier, ce qui concerne à ce jour près de 70% de la population des États-Unis:

human rights campaign marriage momentum - janvier 2015

Photo Capture