L’info fait le tour du web: Annie Proulx regretterait d’avoir écrit la nouvelle dont a été tiré le film Le Secret de Brokeback Mountain, réalisé par Ang Lee. «J’aurais aimé ne jamais avoir écrit cette histoire, explique l’écrivaine. Elle ne me cause que des problèmes, des tracas et des ennuis depuis la sortie du film. Avant le film, ça allait.»

L’interview dont est tirée cette citation est évoquée par de nombreux sites LGBT (essentiellement gays: Queerty, Gay Star News, e-llico…) mais aussi généralistes (The Independent, Time…). Et pourtant, si elle n’est pas fausse, l’info en question n’est pas non plus de toute fraîcheur. L’interview existe bien, mais elle a été publiée par The Paris Review en… 2009. Ce qui saute aux yeux dès que l’on se rend à l’adresse à laquelle elle est accessible. Là, à gauche, vous voyez? «Spring 2009», soit printemps 2009:

The Paris Review Annie Proulx

En cas de doute (après tout, la colonne de gauche pourrait servir à faire la pub de numéros précédents), il suffit d’aller voir à quoi ressemble le numéro en cours. Et là, surprise, il est daté «Winter 2014» (hiver 2014).

The Paris Review Winter 2014

Alors pourquoi cette interview refait-elle surface? Peut-être parce que The Paris Review tweete de temps en temps d’anciens articles, dont l’âge, parfois avancé, n’amoindrit pas l’intérêt. Le 28 décembre, l’entretien avec Annie Proulx a ainsi été mis en lumière:

Le même jour, The Paris Review a tweeté des entretiens d’Henry Miller (en 1962), de Gabriel Garcia Marquez (en 1981) ou de Joyce Carol Oates (en 1978). On attend avec impatience de lire les articles qui ne manqueront pas de s’en faire l’écho.