«Il y a 20 ans, j’ai entendu des rumeurs selon lesquelles des gens disaient qu’ils ne liraient plus jamais mes livres, a indiqué l’auteure de romans policiers Patricia Cornwell dans un entretien publié par Reuters le jour de Noël. Mais l’autre côté de la médaille, c’est qu’on touche des gens qui n’étaient pas vos fans auparavant.

«Et c’est pourquoi je crois que c’est une grande erreur pour les écrivain.e.s de ne pas oser quand quelque chose risque de choquer.»

Photo Capture