Selon un ancien candidat du parti d’extrême droite britannique UKIP, Paul Rimmer, si le FC Liverpool n’est pas au mieux de sa forme en ce moment, c’est parce que le club s’est attiré la colère de Dieu en sponsorisant la marche des Fiertés de la ville. C’est sur Facebook que l’homme a partagé son analyse: «Dans la Bible, la sodomie profane une nation. Ceux qui la promeuvent seront punis et rejetés hors du pays. En 2012, le Liverpool FC a sponsorisé la parade de la Gay Pride de la ville. A moins qu’il ne se repente, il subira cette malédiction incessante.»

Selon Paul Amann, qui représente les personnes LGBT au sein du Liverpool FC Supporters’ Committee, le club peut être fier de son bilan en matière de lutte contre les discriminations et les inégalités. Le FC Liverpool n’a jamais sponsorisé la Pride mais y a défilé trois années d’affilée. Et de souligner que Manchester City a aussi un club de supporters LGBT très actif, les Canal Street Blues, et que ce n’a pas empêché le club de figurer parmi les premiers du classement.

 

Cet article est extrait de la chronique Terrains de Jeux: Terrains de Jeux: Le coming-out de Tom Luchsinger, Rihanna chez Puma, les noces de Navratilova

Photo SteHLiverpool