Dans L’amour en cité, réalisé par Maïram Guissé et Ruddy Williams Kabuiku, des personnes ayant grandi en cité décrivent leur rapport à l’amour et à la tendresse. Certain.e.s expliquent comment tout geste affectif est banni en public. Sofiane, qui a grandi à Douchy-lès-Mines dans le Nord-Pas-de-Calais, raconte comment il a découvert qu’il aimait les garçons. «Pourquoi moi? Pourquoi je regarde les garçons? Je suis pas normal…, pensait-il à l’époque. Je me suis posé beaucoup de questions que les autres garçons ne se posaient pas. Et le problème, c’est que je me les posais tout seul.»

Aujourd’hui, il s’assume là où d’autres de la même cité se cachent. Il témoigne à visage découvert et confie à quel point il est heureux, malgré les remarques autour de lui. Lorsqu’il l’a annoncé à son père, celui-ci lui a répondu qu’il aurait préféré avoir un fils «zoophile». «Avoir un fils gay, c’est comme avoir une fille pas vierge, c’est la chouma, c’est la honte, c’est pas bien, faut pas en parler», décrit Sofiane. Son témoignage et celui d’autres jeunes, diffusés lundi 15 décembre sur France 4, peuvent être regardés en replay pendant une semaine en cliquant sur l’image ci-dessous:

lamour en cite